Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21 mars 2017

MEETING A BÉZIERS

melanchon.jpg

20 mars 2017

BÉZIERS - RUE DU 19 MARS -PAIX EN ALGÉRIE

img517.jpg

SOLIDARITÉ AVEC BIL'IN - PALESTINE

img512.jpg

14 mars 2017

BÉZIERS - SOIRÉE PALESTINE - VENDREDI 17 MARS

L’association Cultures Solidaires et la section de Béziers du Parti Communiste Français vous invitent à la soirée conférence témoignage de deux élus de la mairie de Bil’in en Palestine et un artiste photographe. 

bil1.jpg

VENDREDI 17 MARS
à 19 heures à Béziers - 2, rue Voltaire
 
Les Palestiniens seront là pour parler de la vie à Bil’in, village symbole de la résistance pacifique des palestiniens. C’est le premier village qui s’est manifesté contre le mur de l’apartheid israélien. Depuis beaucoup de villages et villes palestiniennes ont choisi de suivre la résistance à la façon de Bil’in.
 
Ahmed Aburahma est le premier adjoint au maire du village. Il travaille à la coordination qui lutte contre le mur et la colonisation.
 
Basem Yacem est secrétaire de la mairie de Bil’in. Il gère une petite épicerie dans le village. Il est très actif avec les personnes solidaires avec la Palestine. Il reçoit les groupes venant d’Europe et des USA.
 
Des produits artisanaux palestiniens seront en vente pour la solidarité. Une exposition des photos d’Ibrahim sera présentée avec une vente.
 
Cette soirée sera précédée le jour même par une réception à la mairie de Vendres par le Maire et le Conseil municipal à 17 heures.

nonviolent.jpg

21 février 2017

MOBILISÉS, RASSEMBLÉS À BÉZIERS CONTRE LES OBJECTIFS DE L'EXTRÊME DROITE

beziers

SAMEDI 4 MARS 11h ALLÉES PAUL RIQUET

(statue Paul Riquet)

Une fois de plus R Ménard essaie de faire de notre ville le point de rencontre de toutes les extrêmes droites d'Europe. Il organise un colloque aux relents identitaires.

Cette fois ci, c'est "l'islamisation de l'Europe" qui serait un danger pour nos pays et nos concitoyens. Notre façon de vivre, notre culture serait menacée par de nouveaux barbares. Chacun dans notre ville se souvient de l'affiche honteuse contre les migrants posée par la municipalité, rapidement retirée grâce à la force de notre Résistance.

Il y a eu les enfants classés fichés d'aprèsl'origine supposée de leurs prénoms, la négation des guerres coloniales, l'arme affichée des policiers municipaux comme seule solution, la chasse aux subventions des associations et syndicats "mal pensants", les procès contre tous les opposants et les journalistes non alignés... A toutes les questions Monsieur Ménard répond par l'incitation à la division et la haine, la stigmatisation des uns,la discrimination des autres et cultive les peurs . Le bilan à mi mandat est terrible.

Aucun des problèmes fondamentaux ne trouve un début de solution dans notre ville: Pauvreté, chômage, exclusion, violences sociales... Insécurité.

Nous en avons assez!

Notre ville, la population de Béziers comme celle du pays, veut rester, plus encore qu'autrefois, peuple de solidarité. C'est notre réponse à la violence du monde et bà tous les intégrismes. Démocrates de toutes sensibilités, croyants des diverses religions et non croyants, athées, laïques, militants de la justice sociale et citoyens... nous proclamerons une fois de plus notre volonté de vivre ensemble, solidaires ;

en nous rassemblant samedi 4 mars à 11h au pied de la statue de Paul Riquet pour montrer notre détermination. Chacun pourra exprimer ses sentiments et les manifester. Un repas tiré du sac, permettra dans l'espace public la poursuite du partage et des cultures. Ce rassemblement est déclaré à la préfecture

Premiers organisateurs: PCF, CGT, Ensemble, Jeunesse Communiste Béziers, Association Cultures solidaires, des citoyens...

Initiative est ouverte à tous.

19 février 2017

BÉZIERS - "la cigale, le corbeau et les poulets"

JEUDI 2 MARS - 20h

Monciné Polygone à Béziers

projection du film "la cigale, le corbeau et les poulets"

Début 2009, des balles de 9 mm et des lettres de menaces sont envoyées au président de la République, Nicolas Sarkozy. Pierrot, Tintin, le Suisse et leurs compères, dont le QG est un bureau de tabac nommé La Cigale à Saint-Pons-de-Thomières (Hérault), vont être accusés d’être le corbeau et poursuivis par tous les poulets antiterroristes de France. Mais pourquoi eux ?

12 février 2017

Proposition de rencontre

Ci-joint invitation à une rencontre envoyée aux responsables des partis de gauche, des unions locales de syndicats et des organisations antiracistes et à la presse et qui vaut pour les citoyens.

beziers

19:02 Publié dans Associations, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : beziers

04 février 2017

BÉZIERS PCF - LEGISLA TIVES 2017

img483.jpg

 

26 janvier 2017

LES ENFANTS CAHÉS DU Gal PINOCHET

2017 fevrier repas a theme_0001.jpg

Maurice Lemoine propose un panorama des interventions américaines en Amérique latine, de la guerre froide à nos jours. Tentatives de coup d’Etat, déstabilisations, coups fourrés en tout genre : le récit nous mène du Venezuela au Paraguay en passant par Haïti, la Bolivie, l’Equateur, le Honduras... Enlevée, l’écriture mêle enquêtes, analyses et témoignages, ce qui rend la narration particulièrement accessible.

D’une ampleur considérable, le projet conduit l’auteur à formuler une réflexion implicite sur le sort de cette gauche qui se lève aujourd’hui en Europe en revendiquant l’héritage de la vague qui a transformé l’Amérique latine au cours des années 2000. Dans quelle mesure des mouvements comme Syriza en Grèce et Podemos en Espagne doivent-ils craindre les mauvais tours des forces conservatrices ? Et sous quelle forme ?

19 janvier 2017

PCF BÉZIERS - VOEUX ET ÉLECTIONS

2017 invitation voeux_0001.jpg

15 janvier 2017

A PROPOS DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES de JUIN 2017

Intervention de Paul Barbazange au Conseil national du PCF du 13 janvier 2017

pcf beziers,éléctions 2017De congrès en congrès, d'élections en luttes, en particulier en 2016 avec l'affrontement contre la loi El Komhri, avec nombre de nos camarades nous avons contribué à construire des propositions communistes pour sortir de la crise systémique du capitalisme. Parfois cela s'est fait dans une réelle diversité d'approches. C'est ainsi que nous concevons l'apport politique communiste à la rupture nécessaire avec le capitalisme. Une partie de ces propositions se retrouve dans la France en Commun.

La seule perspective de rassemblement des communistes, préalable indispensable à tout rassemblement plus large est de continuer à tracer ce sillon communiste sur toutes les questions: Salaires et profits, défense et promotion des conquis sociaux, des services publics, de la protection sociale. Réindustrialisation et restructuration écolo-compatible de notre production agricole; action déterminée contre les dérèglements climatiques; combat sans faiblesse pour la paix, le désarmement et contre le terrorisme. Il y a cohérence communiste de ces propositions. Être communiste ce n'est pas que proclamer "rassemblement", c'est agir sur les contenus. Sur la question de l'Europe après le Brexit et l'échec de Siriza il va être possible et nécessaire de renouveler le positionnement communiste.
C'est donc partout dans les 577 circonscriptions quels que soient les historiques  et rapports de force locaux que la campagne autonome présidentielles et législatives peut se construire. Nous pouvons y donner un contenu convenant à ceux qui luttent, qu'ils puissent faire leur. Beaucoup de travail reste à faire en ce sens. Mais, Pierre Laurent l'a souligné à sa façon tout à l'heure dans son intervention, d'autres camarades nombreux l'avaient fait  aussi il y a une dimension spécifique, propre au niveau national, sans lequel tout ce que nous pourrions réussir au plan local perdrait toute cohérence. Et nous avons beaucoup souffert d'un déficit de cohérence nationale lors des précédentes élections.


Nous disons il faut des parlementaires communistes, il faut un groupe communiste à l'Assemblée Nationale et cela se joue dans les sept circonscriptions où nous avons un sortant, les 10 circonscriptions où nous avions un élu avant 2012, ainsi qu'une trentaines d'autres circonscriptions où nous pouvons avec une rude bataille de rassemblement passer les 12,5% au premier tour puis envisager la gagne au second. Pour cela nous ne pouvons avoir dans ces circonscriptions de concurrent France Insoumise. Ce n'est pas négociable si nous voulons avoir un groupe. Et la dernière législature, contre la loi El Komhri en particulier démontre l'importance de cet objectif.

Oui nous pouvons construire une campagne communiste autonome dans les 577 circonscriptions. Oui c'est là que se construit le rapport des forces, mais  la construction nationale cohérente, continue et visible de la politique autonome du PCF sera décisive également.

14 janvier 2017

BÉZIERS : communiqué sur les élections présidentielles et législatives

“Comme l’a décidé, au cours d’un vote, la majorité des membres du Parti Communiste, je soutiens la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle d’avril 2017. Et localement, je soutiens la candidature du candidat PCF-Font de Gauche, Nicolas Cossange et sa suppléante Nadia Mateu dans la 6ème circonscription de l’Hérault (Béziers et ses environs) pour les élections législatives de juin 2017.”
 
Aimé COUQUET, Conseiller municipal PCF de Béziers, Conseiller communautaire, Conseiller régional honoraire.
 
Une réponse indirecte à Jean-Claude Gayssot qui appelle à voter pour Manuel Valls (Midi-Libre du 14/01/2017 lors d'une conférence de presse entouré de socialistes de l'Hérault) . JC. Gayssot se réclame toujours de son appartenance au PCF en tant qu’adhérent alors que la Fédération du PCF de l'Hérault a considéré* que de fait de ses positions à l'égard de Frêche il s'était exclu de lui même du Parti communiste...
 
*Dans le cadre des élections régionales de mars 2010, Jean Claude Gayssot, en désaccord avec les communistes de la région Languedoc-Roussillon se présente, (avec 3 autres communistes) sur une liste de Georges Frêche (hors PS). Le 4 mai 2010, le Conseil départemental de l'Hérault considère dans une motion: "Que J-C Gayssot ne peut s'exprimer au nom du Parti communiste français et qu'il s'est mis lui-même en dehors du Parti par ses prises de décisions et positions"

05 janvier 2017

BEZIERS ET LA SNCF

Repas à thèmes du 13 janvier.jpg

03 janvier 2017

2017

voeux pcf.png

02 décembre 2016

HASTA SIEMPRE, FIDEL !

prensa latina.jpg

23 novembre 2016

Appel d’André Chassaigne pour la candidature communiste

bandeau beziers pcf.jpeg

NOUS COMMUNISTES

Réunis en conférence nationale le 5 novembre à Paris, les délégués du PCF de tout le pays ont envoyé un message fort, dont la teneur et le sens profond méritent ici d’être précisés. Les médias l’ont en effet interprété comme un vote contre Jean-Luc Mélenchon. Cette lecture est superficielle. Certes, la personnalisation de cette candidature, comme son orientation, suscitent de justes interrogations auprès de nombre de nos militants. Il n’empêche, l’essentiel est ailleurs. Ce vote revêt un sens positif, constructif et dynamique.

Dans le contexte actuel, une candidature issue du parti communiste est légitime et nécessaire pour faire entendre la voix des communistes. Bien au-delà, elle a vocation à rassembler les progressistes de notre pays. Malgré les coups de boutoirs assénés depuis 2012 par les gouvernements socialistes, nous demeurons toujours animés par un « esprit de conquêtes sociales », par un attachement viscéral aux valeurs humanistes, celles de paix, de justice, de partage, d’égalité et de fraternité. Ces mots et ces valeurs nourrissent et animent l’engagement de nos militants dans tous nos départements. Notre identité est une identité généreuse. C’est aussi une identité d’avenir, celle d’où viendra le salut de la gauche.

Alors que certains sont pressés d’enterrer les communistes et annoncent la fin de leur parti historique, nous sommes pourtant toujours vivants, debout, combatifs, force organisée et ouverte, présents dans les assemblées élues comme dans les combats menés par nos concitoyens. Nous, communistes, avons vocation à fédérer le peuple de gauche, à unir tous les progressistes et former ainsi un front uni contre les forces de l’austérité et de la xénophobie. Loin de toute ambition personnelle, nous pensons que les défis à relever sont collectifs : contrer à gauche la dérive libérale du parti socialiste, empêcher le retour au pouvoir d’une droite extrême et faire face au danger du Front National, refuser l’abandon de l’idéal progressiste de notre Contrat social hérité de la Révolution et de la Résistance. Il revient aux communistes, forts de leur histoire faite de luttes sociales émancipatrices, de porter aujourd’hui une candidature de la révolte face à la résignation, une candidature qui rassemble, dans le respect, tous ceux qui souhaitent incarner une alternative à la dérive libérale qui gangrène notre société et désespère les peuples. Une candidature qui portera l’exigence et l’urgence de mettre en chantier une société nouvelle. Une candidature qui n’affronte pas seulement la finance par les mots, mais par les actes, en s’appuyant sur les intelligences et les mobilisations sociales.

Cette fin de semaine, par leur vote, les communistes se doivent de prendre leur responsabilité devant l’Histoire, notre Histoire.

André Chassaigne, publié dans l'Humanité du 22 11 2016

19 novembre 2016

BÉZIERS ET LA COMMUNE DE PARIS

bÉziers

07 novembre 2016

Mon Béziers-Mon gaz

Nous avons pu lire dans le bulletin municipal “La mairie de Béziers a négocié un accord avec l’entreprise Dyneff, une offre unique pour les Biterrois”. J’ai recherché à la mairie trace de cet accord, il n’y a rien d’écrit. Toutefois le Maire peut se prévaloir d’un accord oral. Mais alors, celui-ci aurait été passé hors mise en concurrence et hors cadre des marchés publics. Les deniers du contribuable ont été utilisés pour assurer la promotion (journal municipal et affiches) d’une entreprise privée.
Il s’agit donc d’une intervention économique illégale. Les autres fournisseurs de gaz autres que Dyneff pourraient agir juridiquement contre ce contrat oral.
 
Aimé COUQUET, Conseiller municipal et communautaire

03 novembre 2016

BÉZIERS - LA CULTURE HIER, AUJOURD'HUI, DEMAIN

Inbox.jpg

25 octobre 2016

communiqué sur le référé en liberté concernant affiches et articles de Ménard

accueil_ta_montpellier.jpg
“Le recours en liberté contre deux affiches et des écrits “anti-migrants” des bulletins municipaux de Béziers n’a pas été retenu par le juge administratif pour des raisons de forme. Les affiches avaient été retirées et il n’y avait pas urgence à agir. Par contre sur le fond, le juge retient l’essentiel : les articles mis en cause dans le journal municipal ont dépassé la vocation dévolue à une telle publication et méconnu le principe de neutralité du service public. Ces articles sont donc illégaux.
 
Le Maire de Béziers qui par les articles L 2111-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales est le premier magistrat de la commune, devrait en tenir compte.”
 
Aimé COUQUET, Conseiller Municipal de Béziers.

15 octobre 2016

BEZIERS ET BITERROIS : 2 RASSEMBLEMENTS LUNDI 17 ET MARDI 18 OCT

1) Afin de rappeler à tous qu'à toutes occasions, une terreur d’État pourrait se substituer à un état d'urgence, la section LDH de St-Pons-de-Thomière/Hauts-Cantons fixe un rendez-vous anti-colonialiste, lundi 17 octobre à 14h, sur le pont Vieux de Béziers, afin que l'on puisse se remémorer un épisode majeur de la guerre d'Algérie. Lors de cette participation mémorielle, une couronne de fleurs avec pour inscription ,"à nos frères Algériens,17/10/1961", sera déposée dans l'Orb, afin de saluer la mémoire des militants indépendantistes assassinés et jetés dans la Seine en 1961, sur ordre du préfet de police Papon avec la complicité de l'OAS.

2) Après le rassemblement du samedi 15/10 : contre les campagnes d'affichages racistes et xénophobes de Robert Ménard, pour un Béziers de Liberté, d'Égalité et de Fraternité rassemblement devant la mairie de Béziers à partir de 17h MARDI 18 OCTOBRE, soirée du conseil municipal...


- sur la soirée sanglante du 17/10/1961 :http://www.humanite.fr/mot-cle/17-octobre-1961

14 octobre 2016

Rassemblement samedi 14h à la Mairie de Béziers, pour protester contre les affiches mises en place par la municipalité

jean eiffel.jpgVous trouverez ci-dessous l'appel citoyen à protester en se rassemblant devant l'hôtel de ville samedi 15 octobre à 14h. Les communistes de Béziers s'associent à cet appel.

"Une fois de plus, la Mairie d'extrême-droite de Béziers utilise les moyens de communication municipaux pour exposer dans toute la ville son rejet de l'autre, son fantasme du "grand remplacement" en jouant sur les peurs et en attisant les divisions. Loin des invasions barbares menaçant notre civilisation, thème cher à l'extrême-droite la plus rétrograde et anti-républicaine, ces réfugiés fuient avant tout la misère, la guerre et les bombes dont la politique étrangère guerrière de notre pays, au service des intérêts financiers, est largement responsable.

Robert Ménard aime parler de "sa ville" mais nous sommes de nombreux biterrois à refuser cette communication hystérique et coûteuse au service de la haine, du rejet, du mensonge et de la manipulation de masse. Face à cette attitude fossoyeuse des idéaux républicains et de la tradition d'accueil de notre ville, nous appelons à un rassemblement citoyen

SAMEDI 15 OCTOBRE - 14h - DEVANT LA MAIRIE DE BÉZIERS "

13 octobre 2016

Appel du PCF 34

Proposition de rencontre aux organisations du FDG, à EELV, au NPA, à LO, aux associations et citoyens progressistes.jpg

11 octobre 2016

Campagne d'affiches illégales du Maire de Béziers

affiche .jpgMonsieur le Sous-Préfet,
 
Robert Ménard, Maire de Béziers, vient de faire placarder dans toute la ville des affiches qui portent un message racial, haineux et intolérable. Le cout de cette campagne est supportée par le contribuable local.
Je vous demande de saisir la justice pour que ces messages de haine raciale soient retirés de la voie publique et Robert Ménard condamné.
 
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Sous-Préfet, l’expression de mes sentiments distingués.
 
Aimé COUQUET, Conseiller Municipal et Communautaire.

BÉZIERS - DÉBAT : QUESTIONS INDUSTRIELLES

bÉziers

09 octobre 2016

Proposition de motion ou de voeu de soutien aux salariés de la CAMERON et des ateliers SNCF de Béziers.

Monsieur le Président de la CABM,
s/c de Matthieu Reynier, Directeur de Cabinet.
 
Objet : Proposition de motion ou de voeu de soutien aux salariés de la CAMERON et des ateliers SNCF de Béziers.
 
“370 emplois industriels, plus des centaines d’emplois induits sont menacés sur le Biterrois par les décisions des directions de la CAMERON et de la SNCF sur le dépôt de Béziers.
 
C’est un véritable séisme social et économique qui pourrait impacter tout le tissu social des communes de l’agglomération (PME, artisanat, commerce, fermetures de classes...). L’industrie et le service public, le transport notamment, sont les premiers éléments qui structurent les activités économiques. Aucun territoire n’est viable sans industrie.
 
Les salariés de la CAMERON et du dépôt SNCF ont des propositions pour maintenir et développer le potentiel de l’emploi. L’irréparable ne doit pas se produire.
 
Le Conseil de la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée, conscient de la gravité de la situation soutient les salariés de ces deux entreprises, leurs dossiers de développement, et décide d’intervenir auprès des pouvoirs publics et des décideurs concernés.”
 
Aimé COUQUET.

07 octobre 2016

Contre la présence de Zemmour à Béziers

 

Invité, aux frais du contribuable biterrois, Eric Zemmour était présent ce jeudi 6 octobre au Palais des Congrès de notre ville. Un appel avait été lancé pour un rassemblement devant le dit Palais des Congrès pour exprimer le désaccord des hommes et femmes de progrès de la venue dans la patrie de Jean Moulin de cet idéologue de la division, de la discorde et de la haine. Plus de deux cents personnes sans doute se sont retrouvées dans l’avenue Saint Saëns, cependant qu’entraient dans la salle où devait avoir lieu la prestation de Zemmour un public à coup sûr fort différent de celui qui était dehors. Là coiffés de drapeaux phrygiens, brandissant drapeaux et pancartes, certaines originales, ou exposant des collages… ont été écoutées plusieurs allocutions.

A Linda Mendy, d’Esprit Libre, a succédé Aimé Couquet, élu d’opposition. Ont également été entendus Médhii Rolland, Paul Barbazange, secrétaire de la section de Béziers du parti communiste Omar Kathiri… Les intervenants ont mis l’accent sur les valeurs de Liberté, Egalité, Fraternité, fondements de notre République. Y a été ajouté le concept de laïcité qui conditionne la notion du « Vivre ensemble » dans le cadre d’une diversité qui fait notre richesse. Certains des orateurs ont mis l’accent sur la situation économique et sociale extrêmement dégradée qui caractérise Béziers. Dans ce contexte naissent des idéologies de violence et même de guerre qui ont été dénoncées. « Black, blanc, beur, la France c’est nous » a été un slogan repris par l’assistance, de même que la devise de notre République.

Pendant ce temps l’autre monde, celui des idées racistes, xénophobes et islamophobes continuait à arriver pour écouter Eric Zemmour venu vendre sa littérature nauséabonde qui est à l’avenant. Il y eut quelques éclats de voix au passage mais pour l’essentiel on resta calme à l’extérieur du Palais des Congrès. Il devait être un peu plus de 19 h 30 quand on a levé le camp, la pluie qui s’est mise à tomber avait laissé le temps aux organisateurs de mener à bien l’opération qu’ils avaient décidée. La vie continue, il faudra finir par déboucher sur une autre société que celle que nous subissons.

Jacques Cros

 

30 septembre 2016

PAS DE ZEMMOUR À BÉZIERS !

img315.jpg

BÉZIERS : EMPLOIS SUPPRIMÉS !

img316.jpg

25 septembre 2016

BÉZIERS POUR LA PAIX ET LE DÉSARMEMENT

Elle a eu lieu comme programmé le 24 septembre et s’inscrivait dans les actions prévues dans le cadre de la journée internationale. Elle a permis à un groupe de 25 à 30 personnes rassemblées à 16 h devant la maison de quartier Georges Brassens d’y participer.

Raymond Cubells a prononcé une allocution qui reprenait quelques aspects de la situation de tension que nous connaissons. Poursuite de la course à l’armement nucléaire, commerce faramineux des armes dans lequel la France est engagée et conditionnement des esprits pour les préparer à la guerre plutôt que de chercher ce qu’il faut faire pour empêcher qu’elle ait lieu.

Les noms de rues ont été un enjeu dans la bataille qu’ont engagée les diverses idéologies. Aimé Couquet fera le point sur la procédure judiciaire suivie autour du changement de nom de la rue du 19 mars 1962.

Il faisait très chaud et le guide n’était pas très en forme. Aussi a-t-il choisi d’écourter le circuit qu’il avait prévu de nous faire suivre. Il a arrêté la visite à la jonction de la rue Louis Malbosc et de la rue Pierre Brossolette mais complètera par des informations sur divers noms de martyrs de la Résistance. Quelques anecdotes nous ont été servies au passage.

Finalement cette initiative aura permis à quelques Biterrois, certains venus des villages voisins, de participer sans trop de dépense d’énergie aux journées qui avaient lieu dans une quinzaine de villes de France. Merci à ceux qui avaient pu y prendre part.

paix.jpg