Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 juin 2014

ROBERT MENARD, LE "MAL-INTENDANT"

Lors de la dernière séance du conseil municipal, le 24 juin, Robert Ménard a déclaré : "Avec un budget de 40 millions d'euros, l'achat représente le quart des dépenses annuelles. Notre objectif est de gagner 10 % de baisse" (Midi-Libre, édition du 26 juin, sous le titre "Robert Ménard, l'intendant". L'auteur de "vive Le Pen !" est – peut-être – un bon communicant, mais il s'avère bien mauvais gestionnaire ! En effet, le total des achats de la ville de Béziers en 2013 (*), hors marchés publics qui sont soumis à des règles particulières, s'élève à 23 031 037.58 euros. Il y a cependant une grande malhonnêteté et une volonté de tromper les Biterrois à inclure des achats dont le coût ne peut être négocié : il est ainsi des dépenses relatives aux consommations d'eau, d'électricité, d'affranchissements, de téléphone, etc. En retranchant les achats de biens et services qui ne peuvent ressortir de la compétence d'une centrale d'achats que Robert Ménard appelle de ses vœux, les achats s'élèvent à 7 898 948. 86 euros ! On est loin des 40 millions annoncés ! Par ailleurs, le maire de Béziers devra expliquer comment il envisage de "gagner 10 % de baisse" (sic !) sur ces achats ; sur quelles lignes ? Avec quels autres acheteurs ? Communiquer pour se faire - mal - élire (les électeurs n'ont été que moins d'un tiers à porter leur suffrage sur le candidat de l'extrême-droite) est une chose ; être l'intendant d'une ville en est une autre, plus difficile… Et les Biterrois attendent toujours de voir leur situation s'améliorer. (*) données issues du compte administratif 2013 Aimé COUQUET, Conseiller municipal, Conseiller communautaire

Les commentaires sont fermés.