Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22 juillet 2014

Béziers : Aimé Couquet (PCF) reçoit des menaces anonymes

Béziers : le conseiller municipal Aimé Couquet (PCF) reçoit des menaces anonymes La lettre de menace anonyme adressée à Aimé Couquet (PCF) a été scannée.
 

L e conseiller municipal d'opposition (PCF) de Béziers (Hérault) a reçu une lettre anonyme, accompagnée d'un autocollant du Bloc identitaire.

Mais qui en veut à Aimé Couquet ? Et pourquoi ? Le conseiller d'opposition (PCF) à la mairie de Béziers a en effet reçu une lettre anonyme sur laquelle figure des insultes et une potence. Un courrier affranchi le 16 juillet et arrivé dans les mains de l'élu communiste via sa boîte postale de la mairie biterroise. Un autocollant du Bloc identitaire accompagnait le message.

Pour Aimé Couquet, ce message ne serait pas étranger à ses prises de positions par rapport à la stèle de l'OAS, installée au cimetière neuf de Béziers. Des positions auxquelles la lettre de menace semble faire écho : " L'OAS était une autre résistance française".

Mais Aimé Couquet suppose que d'autres obscures raisons ont peut-être motivé ce courrier : "Je pense aussi que mon implication dans les manifestations biterroises de soutien au peuple palestinien et pour la paix y sont aussi pour quelque chose". "Alésia", l'étrange signataire de la lettre anonyme précise en fin de courrier : " Le BI ( Bloc Identitaire-NDLR) n'y est pour rien, c'est une initiative personnelle !". Le conseiller municipal pour sa part a porté plainte contre X. Et il l'affirme clairement : "Ça n'arrêtera pas mon action politique et militante !"

Les commentaires sont fermés.