Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15 février 2015

BÉZIERS - Intervention d'Aimé Couquet lors du débat d'orientation budgétaire séance du 12 février 2015

 beziers,ville de beziers,budget beziers

Mes observations sur les orientations budgétaires 2015 présentées par l'exécutif de la Communauté d'agglomération Béziers-Méditerranée :

  1. – Le document pointe le fort désengagement de l’État dans le domaine des dotations, pour 2015 moins 9% pour l'agglo. J'ai posé la question : avons-nous mené une véritable bataille dans ce domaine pour faire reculer le gouvernement dans sa mise en place d'une politique austéritaire à l'encontre des collectivités territoriales contraire aux intérêts des habitants. Non.

  1. – A ce sujet, les orientations budgétaires proposées prennent à leur compte la pression de l'austérité voulue par le gouvernement et l'Europe qui conduit à des coupes importantes dans l'investissement pourtant nécessaire aux habitants, aux services publics, aux entreprises et à l'emploi. Je propose d'étudier, puisque la situation de l'endettement de l'agglo a été corrigée, la possibilité de recourir à l'emprunt pour de nouvelles réalisations. Actuellement le coût de l'emprunt est pratiquement nul et ces investissements s'amortissent sur plusieurs générations.

  1. – Concernant la fiscalité de la CABM, je fais remarquer qu'il est prévu pour 2015 une augmentation de la fiscalité sur les ménages de plus 2%, alors que celle des entreprises diminuera de moins 1,9%. Ce n'est pas normal. Par exemple, n'est-il pas possible de revoir le taux de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères pour la ville de Béziers qui a augmenté de plus 37% en 2012 et qui continue a augmenter pour atteindre le taux moyen entre les communes de l'agglo ? C'est possible, d'autant plus que la recette de la TEOM dépasse de loin le coût du service concernant la ville ce qui dégage une attribution de compensation de 4 millions d'euros.

  1. – Actuellement, nous payons des pénalités parce que la loi SRU n'est pas respectée. Il faut produire du logement social d'autant plus qu'il y a une demande importante en attente qui n'est pas satisfaite.
  1. - Enfin, la délégation de service public pour la gestion de l'eau et de l'assainissement avec la Lyonnaise des eaux prend fin en 2016. Une étude a été engagée pour l'ensemble des communes de l'agglo. Il est temps de la rendre publique et d'engager un véritable débat avec les usagers et de mettre en place une consultation par voie référendaire pour choisir entre délégation de service public à une société privée ou gestion en régie publique.

Aimé COUQUET, Conseiller municipal de Béziers, Conseiller communautaire 

Les commentaires sont fermés.