Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07 avril 2015

Communiqué du PCF après le second tour des départementales.

POURSUIVRE TOUTES LES ACTIONS CONTRE LA CRISE

3414 biterroises et biterrois se sont clairement prononcés dans les trois cantons de Béziers au premier tour contre l'extrême droite, la politique d'austérité gouvernementale, et pour une gestion progressiste du département de l'Hérault. En raison d'un système électoral inique n'accordant la possibilité de participer au second tour qu'aux listes ayant rassemblé plus de 12,5% des inscrits ils n'ont pu renouveler la totalité de leur engagement au second tour. Seul un retour au scrutin proportionnel à chaque élection permettra la véritable représentation de toutes les sensibilités politiques. 

Au second tour, chacun d'entre eux s'est donc opposé aux candidats Front National dans des situations spécifiques de chacun des trois cantons. Seul le refus du PS de Béziers de participer au "Front populaire biterrois" proposé par les sections du biterrois du PCF (et dans un premier temps accepté) au mois de novembre a conduit à cette division facilitant un enracinement des candidats soutenus par Ménard. A des niveaux divers mais de façon générale le Front national progresse de façon partout inquiétante dans toutes les villes (Montpellier, Sète) et villages de l'Hérault, le biterrois étant particulièrement touché dans le cadre de la poursuite après les municipales de l' effondrement UMP-UDI. Le Front de gauche voit son binôme battre le FN à Sète.

Fidéles à l'ensemble de leurs engagements progressistes et démocratiques les sections du PCF du biterrois et leurs militants appellent à poursuivre l'action. En participant massivement jeudi 9 avril à la manifestation intersyndicale appelée à Paris et à Montpellier par la CGT, FO, la FSU, Sud comme prochaine étape de la lutte contre l'austérité capitaliste en Europe.

En soutenant et en rejoignant les organisations locales du PCF pour que le Front populaire biterrois permette d'en finir avec l'expension de l'extrême droite dans nos communes.

Béziers le 30 mars 2015

 

Les commentaires sont fermés.