Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01 octobre 2015

Accueil de Mme Guevara March au 2 de la rue Voltaire

Ce mercredi 30 septembre, en prélude à l’invitation de Mme Guevara March, par l’association France Cuba, programmée pour la fin de la journée à la colonie espagnole, la fille du Che était reçue par la section de Béziers du parti communiste. Entre quarante et cinquante camarades étaient présents ^pour l’accueillir au 2 de la rue Voltaire.

Paul Barbazange a souligné l’attention des communistes biterrois sur la situation internationale et sur celle de Cuba notamment. Il a précisé que Che Guevara avait été un exemple pour les militants de sa génération et continue à l’être pour eux qui sont engagés dans les luttes sociales. Il a dénoncé le comportement de l’actuel maire de Béziers qui, dans son activité de dirigeant de « Reporters sans frontière », s’est montré particulièrement agressif et mensonger envers Cuba et son choix de société.

Mme Guevara March a évoqué l’actualité de son pays. Les USA n’ont pas changé de nature et les Cubains devront continuer le combat politique qui est le leur. Les conditions de celui-ci sont différentes. Ils doivent en tenir compte et utiliser au mieux les potentialités nouvelles qui se dessinent. Deux données restent l’objet de leur intransigeance : la levée du blocus, le retour à Cuba de Guantanamo. L’évolution dans les relations économiques entre Cuba et les USA doit être bénéfique aux deux parties. Le blocus a été un obstacle au développement socialiste de l’île, il faut en finir avec les contraintes et les limites qu’il a imposées. Il faut convaincre les Cubains de l’intérêt des formes coopératives pour son essor économique. Il y a tout un travail à engager et à amplifier sur un tel objectif.

Après ces échanges, traduits dans les deux sens par un interprète, c’est autour du verre de l’amitié que la discussion s’est poursuivie, de manière détendue et fraternelle. Un moment émouvant dans la vie de la section de Béziers du PCF.

 

Jacques Cros

 

Les commentaires sont fermés.