Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17 octobre 2015

POUR LA LIBÉRATION DE GEORGES ABDALLAH

Le cercle populaire Joseph Lazare avait offert l’hospitalité aux associations de soutien à la cause palestinienne pour organiser au 2 de la rue Voltaire une soirée pour Georges Abdallah qui est toujours incarcéré alors qu’il remplit les conditions pour être libéré.

Entre trente et quarante personnes avaient répondu à l’invitation qui avait été lancée. Trois jeunes venus de Toulouse, militants de « Coup pour coup » ont précisé la situation de Georges Abdallah. En préalable a été projeté un film qui retrace la vie de ce Libanais, membre du parti communiste de son pays et figure emblématique de la défense des Palestiniens. Il a participé à la création de la Farl (Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise) constituée en riposte à l’offensive de l’armée israélienne contre le Liban en 1979.Né en 1951 ce militant est connu dans les camps de réfugiés. Il a participé à leur défense lors des opérations menées par l’armée israélienne. C’est de cette époque que datent les massacres de Sabra et Chatila de sinistre mémoire.Arrêté en France et condamné en 1986 à quatre ans de prison pour détention d’un faux passeport algérien il est par la suite poursuivi pour complicité dans des affaires d’attentats. Cette fois sous la pression des USA, qui font fi de l’indépendance de la France, il est condamné à perpétuité.

En 1999 au terme de la loi il est libérable. Il reste incarcéré et l’acharnement dont fait preuve l’Etat français, quelle que soit l’étiquette de son gouvernement, à refuser que sa libération soit effective met en lumière plusieurs éléments. Le poids du pouvoir politique sur la justice d’abord. La soumission de la France aux Etats Unis ensuite, la cohérence de la politique étrangère de notre pays enfin. Celui-ci ne fait rien pour que le droit soir reconnu à la Palestine. Il mène en divers points du monde une politique colonialiste qui rappelle celle que nous avions connue au temps des guerres d’Indochine et d’Algérie. Significatif la France a réintégré le commandement de l’OTAN.

La soirée aura permis aux participants d’être éclairés sur le sort du plus ancien prisonnier politique d’Europe qui en est à sa 31eme année d’incarcération. Des manifestations ont lieu chaque année devant la prison de Lannemezan ou Georges Abdallah est toujours enfermé.
Une collation terminait cette soirée de solidarité. L’occasion de prendre en photo le groupe qui exprimait son soutien. Celle qui illustre le présent article nous a été envoyée par Jean-Claude Llinarès.

Jacques Cros

 

Les commentaires sont fermés.