Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18 décembre 2015

Aux adhérents du PCF 34 et d'ailleurs...

nicolas cossange,pcf34

Cher(e) camarade,
 
Je tenais à remercier tous les camarades qui se sont engagé(e)s dans la campagne des élections régionales, au premier comme au second tour.
A travers les réunions publiques, les distributions sur les marchés, les porte à porte, les boites aux lettres... Les communistes ont une fois de plus démontrés qu'ils savaient être à la fois une force militante mais également une force de proposition et de réflexion. Nous avons bien tenu notre rang dans le rassemblement au premier tour, contribuant grandement à faire vivre "Nouveau Monde en Commun", malgré les réticences que nous avions exprimé majoritairement par un vote.

Au second tour nous avons pris notre part dans la défaite du FN et la victoire de la liste d'union de la gauche conduite par Carole Delga. Bien qu'élu, je ne tombe pas dans un triomphalisme à outrance tant le résultat obtenu prend la forme d'une "victoire à la Pyrrhus".

Une rapide analyse des résultats locaux, régionaux et nationaux doivent quand même nous interpeller, nous pousser à la réflexion sur l'avenir politique de notre Région, de notre pays. Le FN n'a pris aucune Région, c'est une bonne chose, mais cela ne doit pas occulter les conditions dans lesquelles il a été empêché d'accéder à la gouvernance. En PACA et en Nord-Picardie, les électeurs qui ne voulaient pas du FN n'ont pas eu beaucoup d'autres choix que de voter pour une Droite qui surfe depuis des années sur les thèmes frontistes et qui a vu son électorat fondre au profit du FN. S'abstenir dans ces conditions a été pour beaucoup un débat difficile.


Dans notre région, où les passerelles idéologiques droite / FN sont plus anciennes, le jeu de vase communiquant a laminé le candidat Reynié. Préférant l'original à la copie, l'électorat de droite s'est largement déplacé sur Alliot. Le FN s'ancre sans doute durablement là où il était déjà fort, il fait son trou à des endroits où il ne représentait presque rien jusqu'alors. A Toulouse ou encore à Montpellier, prouvant au passage dans cette dernière ville que ce n'est pas dans la stratégie de rejet des partis politiques de Saurel que se trouve la réponse au FN. Dans de nombreux villages et villes moyennes, il sort en tête au second tour dépassant parfois les 50%. Enfin sur l'ancien territoire de Languedoc-Roussillon, il est en tête. C'est extrêmement inquiétant pour l'avenir. Pris à l'échelon national, cette élection marque la naissance d'un drôle de bipartisme : La FN contre tous les autres... et ne transforme les moments électoraux qu'en une course à qui affrontera le FN au second tour avec l'appui des vaincus du premier ! Les questions sociales passent au second plan, il n'y a qu'à voir la réaction de Manuel Valls annonçant que la politique gouvernementale ne changerait pas au lendemain de ces élections. Dans la perspective des échéances présidentielles et législatives de 2017, c'est une stratégie plus que dangereuse.
 
Cela doit nous amener à nous poser des questions :
- Sur l'avenir de notre Parti, du rôle qu'il a à jouer dans la société française qui, j'en suis convaincu, a une vrai attente, un réel besoin d'un Parti Communiste. Le congrès qui s'annonce début juin est d'ores et déjà un moment crucial.
- Sur notre stratégie de rassemblement, rassemblement qui est dans l'ADN de notre parti. Nous avons besoin de créer de nouveaux fronts contre la menace fasciste grandissante, mais des fronts de luttes, de rupture avec les politiques d'austérité, des fronts pour améliorer les conditions de vie immédiate en France, pour développer un vivre ensemble de progrès social et des fronts portant haut et fort la question de la paix et de la solidarité internationale.
- Sur notre action à la Région. Nous sommes 7 élus PCF sur la liste de la majorité socialiste. Pour ce qui me concerne, je n'oublie pas que je suis élu sur la même section départementale qu'une responsable du Medef... Le FN est battu mais maintenant ne laissons pas les problèmes politiques retomber au second plan. La composition du groupe est en cours de discussion, une réunion des élus communistes doit avoir lieu ce dimanche matin à Carcassonne. Une réunion des élus issus de la listes nouveau monde aura lieu l'après-midi. Le débat n'est pas tranché sur l'identité du groupe : nouveau monde, FDG, PCF... Pour les raisons que j'expliquais précédemment, j'ai pris position pour un groupe PCF, FDG si nos partenaires du PG et d'Ensemble souhaitent continuer à travailler avec nous.
- Pour la participation à l'exécutif le débat est encore moins tranché, il dépendra des garanties qu'offre Carole Delga sur un certains nombres de sujets clefs : les transports, l'égalité territoriale et l'emploi en particulier. Si nous devions exercer une vice-présidence, je pense que nous devons exiger un de ces trois sujets.
La première réunion du Conseil régional se tiendra le lundi 4 janvier, ce qui nous force à régler ces questions pendant la peu propice période des fêtes.
 
- En ce qui concerne la composition d'un comité régional, incluant les 13 fédérations de notre nouvelle région, la décision soit revenir aux communistes à travers une conférence régionale dans le respect de nos statuts, elle pourrait avoir lieu dès février. C'est le point de vue que je défendrai dans une réunion des élus, des chefs de file et des secrétaires fédéraux qui se tiendra le 29/12. Les communistes doivent choisir, le comité Régional aura un rôle au coté des élus dans la construction des nécessaires luttes et batailles à mener en Région. Nous avons vu en Languedoc-Roussillon les difficultés à travailler avec des élus régionaux coupés de leurs parti voire sans élus régionaux, ne reproduisons pas les vieux schémas, surtout quand sait où ils nous mènent !
 
A partir de janvier 2016 et après, je vous l'admets, un petit repos pendant ces fêtes, je suis à la disposition des cellules et des sections pour vos réunions de rentrée. Vous trouverez mes coordonnées en fin de ce mail. Plus que jamais nous avons besoin de débattre et d'échanger, de faire participer le maximum de communistes à la réflexion collective.
 
En vous remerciant encore une fois pour le travail accomplit durant cette campagne, je vous donne rendez-vous pour de nouveaux combats dès janvier 2016.
Fraternellement,
 
Nicolas Cossange
- chef de file PCF34 pour les régionales et désormais Conseiller Régional LR/MP (en attendant le nom de la Région).

Les commentaires sont fermés.