Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05 août 2016

La 33e fête de la Plantade tarifée par la municipalité

Le maire de Béziers a adressé un devis au Parti communiste pour la première fois. Réaction des intéressés

Depuis 1984, elle est la fête qui ouvre septembre. Le premier week-end du mois, durant deux jours, le PCF de Béziers mêle débats politiques et convivialité au jardin de la Plantade. Pour cette 33e année, la donne n'est plus la même et cela agace évidemment les organisateurs. Jeudi matin, lors d'un point presse, le conseiller municipal et communautaire Aimé Couquet en tête, ils ont exposé les bouleversements de la municipalité Ménard. "Chaque année, nous adressons une demande à la mairie pour utiliser le jardin de la Plantade, demander les tables, chaises, sono... Le maire nous a donné l'autorisation, mais nous a présenté un devis." Total de la facture : 13 160,14 € la fête. "Depuis 33 ans, malgré toutes les municipalités successives, aucune ne nous a fait payer quoi que ce soit. Ni nous, ni aucun autre parti. C'est la première fois", ajoute Aimé Couquet se sentant particulièrement visé. Explications : "Il n'y avait pas jusqu'ici de tarification pour le jardin de la Plantade. C'est le 6 juin dernier qu'a été mis en place un tarif de location." Même si le PCF est le seul parti politique à organiser une fête au sein de la ville, il parle "pour montrer, par rapport à la vie démocratique et toutes les organisations politiques quelle qu'elles soient, comment Robert Ménard - comme pour l'ABCR pour laquelle il a été condamné - n'interdit pas, mais demande des frais importants."

706,65€ pour un jour de fête

Selon le parti, ce sont 3 000 personnes qui fréquentent ce week-end jusque-là gracieux. "Ce n'est pas une secte qui se réunit. L'entrée est gratuite et la fête est ouverte à tout le monde", renchérit Aimé Couquet. Qui trouve le devis exorbitant signé de la main d'un maire qui "veut exercer une pression politique sur un parti qui ne lui fait pas de concession". Quoi qu'il en soit, la décision est prise. Pour réduire les coûts et ne rien annuler, la fête a été concentrée sur la journée du dimanche. De ce fait, la mise à disposition du jardin et la journée de gardiennage de trois agents (majorée, car un dimanche) coûteront finalement 706,65 €. Le matériel sera directement amené par les camarades. "Elle aura lieu avec les mêmes objectifs que depuis 32 ans : que les Biterrois et bien d'autres participent à la rentrée politique, avance Paul Barbazange, secrétaire de la section de Béziers. Nous veillerons à ce que l'aspect festif reste le même et que le côté politique soit, disons-le humblement, meilleur que d'habitude." "Nous ne sommes pas les seuls (les Allées de la Démocratie sont concernées) et il faut que la population comprenne ce qui est en train de se passer. Au-delà de l'économie, il y a taxation supplémentaire des milieux populaires. On organise à notre façon la résistance", conclut le secrétaire.

MIDI LIBRE du 5 août 2016

Les commentaires sont fermés.