Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 avril 2017

BÉZIERS - 1er MAI - 10H 30 - BOURSE DU TRAVAIL

1er mi.jpg

26 avril 2017

Condamnation de Robert Ménard

justice.jpegSuite au jugement du tribunal correctionnel de Paris :
“Robert Ménard, Maire de Béziers, enfin condamné pour “incitation à la haine”. Il était temps. Ce dernier se croyait au-dessus des lois de la République. Il est condamné à 2000 euros d’amende et devra payer des dommages et intérêts et les frais de justice aux associations.
Il fait appel. Cela ne lui coute rien puisque c’est le contribuable Biterrois qui paie. Il devrait être responsable personnellement pour ses propos qu’il tient sur les plateaux de télévisions. Je rappelle que seulement pour l’année 2016, il a payé avec le budget de la commune 145.000 euros de frais d’avocats.”
 
Aimé COUQUET. conseiller municipal communiste

BÉZIERS - Élections présidentielles et législatives

bezires,elections,pcf beziers,nicolas cossangeLes résultats des présidentielles à Béziers offrent une perspective nouvelle dans la dure bataille de la reconquête à gauche. Avec 20,28 %, second sur Béziers, la candidature de Jean-Luc Mélenchon a su incarner l'espoir pour les biterroises et biterrois qui se battent tant contre l'extrême-droite que pour la transformation de notre société.

Les communistes prennent acte de la volonté de rassemblement des organisations qui ont soutenu avec eux la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Depuis plusieurs mois, nous disons qu'il n'y a aucune fatalité à voir un député d'extrême-droite s'installer dans la 6ème circonscription. Le premier tour des présidentielles nous conforte dans cette idée.

Nous mettons en garde toutefois, à ne pas se focaliser sur la ville centre. Si le Front National à Béziers semble avoir atteint son plafond de verre, il en est pas de même dans la plus part des villages où il s'installe aux environ de 40 %.

Le premier pas pour la reconquête à Gauche de la 6ème circonscription est d’empêcher que le score de Marine Le Pen, au second tour de la présidentielle, soit en dessus des 50%, sans toutefois signer un chèque en blanc à Emmannuel Macron. Nous l'avons combattu, à la différence de Robert Ménard qui soutenait la Loi Travail de François Hollande. Nous le combattrons demain.

 Dans cette optique, nous invitons toutes les forces de Gauche à une réunion, le mardi 2 mai 2017, à 17 heures, au 2, rue Voltaire à Béziers.

Nicolas Cossange - Béziers le 26 avril 2017

24 avril 2017

AVOIR DES DÉPUTÉS COMMUNISTES/FRONT de GAUCHE

beziers,biterrois,herault,elections,pcf beziers

Montpellier, DIMANCHE 23 Avril 2017 - communiqué PCF34

Le résultat du premier tour de la présidentielle est une situation extrèmement grave pour notre pays. Les près de 20 % obtenus par Jean-Luc Mélenchon lèvent un espoir nouveau pour l’avenir. Le combat continue pour les millions de femmes et d’hommes, jeunes, salariés, privés d’emplois, retraités, étudiants qui ont massivement exprimés par ce vote leur aspiration à une nouvelle société. Cette aspiration continuera de pousser, la forte mobilisation de la jeunesse et des quartiers populaires dans cette élection sont une promesse pour l’avenir : rien n’est de plus urgent que contribuer rapidement à leurs émergences.

Le PCF en sera parti prenante avec toutes les forces politiques, sociales et citoyennes qui voudront mener ce combat. Notre engagement a permis à Jean-Luc Mélenchon d’obtenir de très bons résultats dans les villes où nous sommes bien implantés.
Une nouvelle page de la politique française commence à s’écrire et le PCF y est d’ores et déjà totalement investi avec son projet, La France en Commun.

Dans l’immédiat, conscient de nos responsabilités, nous appelons le 7 Mai lors du second tour de l’élection présidentielle, à barrer la route de la présidence de la République à Marine Le Pen et à son clan. Cet appel n’est en aucun cas un soutien au programme libéral et anti-social d’Emmanuel Macron que nous avons combattu quand il était ministre et que nous combattrons demain.

Face à un tel second tour de l’élection présidentielle, les élections législatives du 11 et 18 juin prochain ont plus que jamais une importance cruciale.
Fort du résultat obtenu ce dimanche nous pouvons élire un grand nombre de Députés de combat, fidèles aux intérêts populaires comme l’ont été les Députés PCF/Front de Gauche pendant 5 ans. Les communistes héraultais, sont déjà investis dans cette bataille législative pour faire entrer le peuple à l’Assemblée Nationale. Dès ce soir (DIMANCHE), dans l’Hérault, nous appelons les forces de transformation sociale et écologique, engagées dans la campagne de Jean Luc Mélenchon ou non, à se rencontrer dans les plus brefs délais. Il s’agit de préparer ensemble, dans notre diversité et le respect de nos organisations, les échéances décisives à venir.

Nicolas Cossange
Secrétaire Départemental PCF 34

18 avril 2017

BÉZIERS ANTI-CAPITALISTE SUR LES ALLÉES !

paul riquet.png

14 avril 2017

VOTEZ JL MÉLANCHON

affichemelenchon.JPG

06 avril 2017

Béziers, séance du Conseil Municipal du 4 avril 2017

Compte administratif 2016

Le maire par l'intermédiaire de sa première adjointe a présenté le compte administratif (bilan) 2016 comme la réussite des objectifs fixés. Dans le débat d'orientation budgétaire 2016, deux objectifs avaient été fixés en matière de gestion financière : la baisse des charges et le désendettement. Contrairement à ces allégations, les dépenses de gestion courante augmentent sensiblement : + 1,34 %. Cependant, leur poids par rapport aux dépenses réelles de fontionnement augmente de plus de 3 % depuis 2014. Le désendettement lui est présenté en trompe l'oeil. C'est une habitude dans les rues de Béziers. Le Maire ayant réduit de manière drastique les dépenses d'équipement , le recours à l'emprunt pour financer les dépenses d'investissement est mécaniquement limité. Il faut savoir qu'entre 2013 et 2016, les dépenses d'équipement ont été divisées par deux, passant de plus de 31 millions d'euros à moins de 15 millions. Pour autant, le recours à l'emprunt n'a pas suivi la même pente. Le Maire a emprunté tout de même 7 millions d'euros en 2016. L'encours de la dette reste à un niveau élevé à plus de 108 millions d'euros, soit 93 % des recettes de fonstionnement de l'année. On peut comparer cette situation avec la gestion précédente de Raymond Couderc qui n'investissait pas les 3 premières années du mandat, se rattrapait les trois années suivantes avant la fin du mandat entrainant ainsi une mauvaise situation financière. Cela n'a pas changé avec Robert Ménard !

Les comptes de la ville de Béziers, comme ceux des villes gérées par l'extrême droite, comme les façades du centre ville, sont en trompe l'oeil : beaucoup de mise en scène !

Aimé COUQUET, Conseiller Municipal.