Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 août 2018

BÉZIERS - FETE DE LA PLANTADE 2018

beziers,fete de la plantade

beziers,fete de la plantade

26 juillet 2018

BÉZIERS - FERIA ET BODEGA 2018

bodega feria menu 2018 n1.jpg

24 mai 2018

SAMEDI 26 MAI - BÉZIERS - MARÉE POPULAIRE

26maibeziers.jpg

22 mai 2018

MAI 1968 - 2018

2018 repas à thème du 25 mai-001.jpg

26 avril 2018

BÉZIERS- SNCF - DÉBAT SUR LE SEVICE PUBLIC

jfjlnklkbhhdolgj.jpg

01 mars 2018

BÉZIERS - CONVENTION FÉMININE

feminisme.jpg

08 février 2018

Avenir des retraites et de la Sécurité Sociale, aspects économiques, luttes actuelles".

2018 repas à thème 16 février-001.jpg

29 décembre 2017

PCF BÉZIERS - 2 RENDEZ-VOUS EN 2018

invitation par mail  voeux 2018-03.jpg

2018 repas à thème du 12 janvier 3-001.jpg

 

22 décembre 2017

PALESTINE, GUERRE OU PAIX RENCONTRE VENDREDI 12 JANVIER 2018

Pins-France-Palestine.jpg

Comme des milliers de Biterrois en particulier à cette approche de Noël Aimé Couquet conseiller municipal et les communistes sont préoccupés par les menaces qui pèsent sur la paix au Moyen Orient et sur la planète. En cela ils partagent l'opinion d'une large majorité des nations exprimée jeudi 21 décembre à l'ONU.
L'année 2017 a été celle de l'accélération de la montée des dangers, 2018 sera ce que nous en ferons.

Interpelé au conseil municipal à partir de sa proximité autoproclamé avec Donald Trump monsieur Ménard a cru pouvoir botter en touche par la provocation, l'invective, l'insulte à l'égard d'un élu. Campagnes d'affiches, manipulations des mots, procès perdus tout ceci aux frais des Biterrois ne lui suffisent plus.

Aimé Couquet et les communistes Biterrois ne se laisseront pas intimider, ils proposent eux, le débat public avec des pacifistes palestiniens, des témoins dont Jean Pierre Perez, élu en Biterrois de retour de Palestine, vendredi 12 janvier 18h 30, 2 rue Voltaire à Béziers. La réunion sera suivie d'un couscous fraternel.

29 novembre 2017

MARX, ENGELS, LÉNINE à BÉZIERS

Marx, Engels, Lénine : un combat d'actualité !

VENDREDI 8 DÉCEMBRE

 Repas à thème du Cercle Populaire Joseph Lazare présenté par Xavier Verdejo, ancien formateur national du PCF.

18h30 - 2 rue Voltaire, Béziers, pour ceux qui le souhaitent la soirée se terminera par un repas convivial (13€).

ATTENTION : La projection du film,le jeune Karl Marx, initialement prévue à la même date à la Barthe est reportée.

30 septembre 2017

REPAS A THÈME DU 6 OCTOBRE

2017 repas á thème du 6 octobre_0001.jpg

11 août 2017

BEZIERS - FÊTE DE LA PLANTADE 2017 -PROGRAMME

afficheplantade.jpg

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

17 mai 2017

FRONTIGNAN - FÊTE POPULAIRE

FETE.jpg

04 mai 2017

France Insoumise prendrai t elle la responsabilité de la division à Gauche ?

Voici donc la réponse des "insoumis" à la lettre (rubrique ci-dessous) de Nicolas Cossange à la proposition d'une réunion unitaire concernant le choix des candidats aux élections législatives pour l'Hérault. Le contenu et la fin de leur lettre sont clairs... c'est à Paris sous les fourches Caudines des "insoumis" que tout se décide !

 

" Cher-e-s ami-e-s, cher-e-s camarades,

Nous vous remercions pour votre engagement derrière Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France Insoumise, et son projet L’Avenir en Commun, à l’occasion de l'élection présidentielle. Les résultats du premier tour étant tombés, je suis certain que nous partageons regret de n’avoir pas vu notre candidat se qualifier, tout autant que l’espoir de voir réussir nos idéaux et nos convictions au delà d’un simple témoignage.

 Depuis le printemps 2016, nous avons proposé, puis œuvré dans la construction du mouvement de la France Insoumise, allant dans la direction de la convergence des luttes, de la mobilisation citoyenne avec pour buts de rendre décisives les nouvelles formes de militantismes et la ré acception populaire de la politique – notamment à l’encontre des idées progressistes -.

La France Insoumise réunit à ce jour 520 984 citoyen-ne-s, engagés pour jeter les bases d’un rassemblement citoyen à la française, et ce peu importe s’ils sont « encartés » ou non dans une formation politique. Elle poursuit dans l’idée que la clé réside sur le mélange subtil visant à s’appuyer sur l’expertise et la diversité des expériences professionnelles, syndicales, associatives et politiques de l’ensemble de celles et ceux qui la composent.

L’espace politique de la France Insoumise, au carrefour de la République, de la démocratie directe et participative, de l’écosocialisme et de la planification écologique, propose à de nouvelles générations de citoyens de s’engager collectivement en politique et d’expérimenter de nouvelles pratiques. Nombreux sont celles et ceux qui nous ont rejoint pour un premier engagement politique ou qui ont retrouvé la voie du militantisme alors qu’ils avaient souvent été déçus par le passé.

En novembre 2016, lorsque nous avons appris les résultats des votes des militants du PCF et d’Ensemble, nous avons invité les membres de vos formations respectives à rejoindre un cadre commun, large et pluraliste, intégrant toutes les forces soutenant la candidature de Jean-Luc Mélenchon, le cadre de la France Insoumise. De la même façon, nous vous avons convié à participer aux travaux de nos groupes d’appui, aux assemblées ouvertes de circonscription en vue des élections législatives et de participer collectivement à la proposition et à la construction de candidatures pertinentes, pouvant constituer la future majorité de Jean-Luc Mélenchon à l’Assemblée Nationale.

Concernant les investitures pour les législatives, nous avons proposé une charte explicite : « Nous devons donc construire notre campagne législative en cohérence totale avec la campagne présidentielle et pour cela avoir des candidats investis par la France insoumise dans toutes les circonscriptions, c’est à dire qui s’engagent à respecter la présente charte. (…) Dans notre vision de la révolution citoyenne que doit accomplir notre pays, le groupe des députés doit être entièrement au service de la mobilisation du peuple, l’éclairer, l’accompagner, la nourrir, porter sa parole dans l’hémicycle et par les votes. Il ne peut donc évidemment s’agir d’un groupe de député-e-s agissant selon leurs seuls choix personnels, ne rendant de compte à personne et ne respectant aucune discipline d’action collective. Nous refusons là aussi les tares de la 5ème République. De cette orientation générale nous tirons les leçons suivantes qui constituent la Charte à laquelle doit souscrire chaque homme et chaque femme candidat-e en notre nom. Celles et ceux qui accepteront cette investiture s'engagent à : soutenir Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle ; faire campagne sur le même programme national : « L’avenir en commun » ; se rattacher à l'étiquette politique « La France insoumise » lors du dépôt de candidature afin de participer à la totalisation des voix au niveau national ; se rattacher à l'association de financement « La France insoumise » lors du dépôt de candidature, ce qui inclut la possibilité d'accords de reversement entre cette association de financement et les candidats ou le groupement politique particulier qu’ils désigneront pour la première comme pour la seconde fraction du financement public, (…); siéger au sein du groupe qui sera constitué pour construire une coopération politique entre les députés de France Insoumise ou le mouvement auquel elle aura contribué à donner naissance si telle est la décision que nous prenons collectivement à l'issue des élections ; élire le/la présidente et le bureau du groupe ainsi constitué ; respecter la discipline de vote du groupe lorsqu’une décision collective a été prise conformément au programme l'Avenir en commun ».

Cette charte n’a semble t-il pas convenu ou convaincu une majorité au sein de vos formations politiques respectives et vous avez préféré axer le futur combat pour les législatives autour de la négociation, actant des divergences programmatiques, proposant des candidatures hors de ce cadre et proclamant une indépendance vis-à-vis du collectif souhaité et souhaitable. Nous sommes respectueux de l’histoire et de la culture de vos formations et regrettons que tout cela n’ait pas permis d’éclairer et d’accélérer l’inévitable recomposition du paysage politique. Tout le monde peut noter que nul citoyen en ce mois de mai ne sache l’existence de La France Insoumise.

Dans nos visées et dans les nouvelles pratiques et modalités d’investiture pour les élections législatives, il n’est pas prévu que des négociations s’effectuent entre formation(s) politique(s) et le nouvel espace qu’est la France Insoumise, que cela soit par département ou par circonscription, car les citoyen-ne-s ne veulent plus de la logique des cartels, ni même de celle « du partage du gâteau ».

Vous nous convier à nouveau localement à une réunion, dite de négociation, pour des « candidatures unitaires et pluralistes de la gauche antilibérale » aux législatives ce samedi 6 mai au local d'Ensemble 34. Vous n’êtes pas sans savoir que des négociations sont en cours cette semaine au niveau national et que des discussions se tiendront encore ce jour.

Pour l’ensemble de ses raisons, nous déclinons cette invitation. La France Insoumise ne participera pas à de telles négociations, localement.

Vous transmettant toutes mes amitiés progressistes et insoumises,"

Laurent Beaud
Membre du Comité électoral National de la France Insoumise

LÉGISLATIVES : Soyons à la hauteur des enjeux dans l’Hérault

Pour faire vivre l’espoir à Gauche,

Adresse aux militants héraultais de France Insoumise, à Ensemble 34, aux Assemblées Citoyennes qui ont soutenu la campagne de Jean-Luc Mélenchon.

 

Montpellier, le 3 mai 2017

Cher(e)s ami(e)s et camarades,

Nous sommes à quelques jours d'un second tour d'une élection présidentielle qui verra s'opposer les candidats de l'ultra nationalisme et de l'ultra libéralisme. Quelque soit le vainqueur, et les communistes feront le nécessaire pour que ce ne soit pas Marine Le Pen, nous auront besoin de construire aux législatives une majorité de progrès, de transformation sociale et écologique.

Dans notre département nous ne partons pas de rien. L'excellent score de notre candidat commun, Jean-Luc Mélenchon, amène un nouvel espoir de reconstruction politique à Gauche. C'est à nous, les organisations politiques et les mouvements citoyens qui l’avons porté, de tout faire pour que les héraultais et héraultaise ne se retrouvent pas le 18 juin avec des députés inféodés à l'un ou à l'autre des finalistes de la présidentielle.

Pour ce, nous devons être en capacité de dépasser les postures politiciennes et les blocages nationaux, fort de notre expérience et nos urgences locales.

L'expérience des dernières régionales où la liste de grand rassemblement « Nouveau Monde en Commun » a réalisé le meilleur score national de la Gauche de transformation sociale et écologique, dont les élu-e-s influent depuis fortement sur la politique conduite en Occitanie.

L'urgence d'un département où le FN termine le premier tour en tête, à peine 3% devant Jean-Luc Mélenchon, ce qui nous confère à nous tous qui l’avons soutenu la lourde responsabilité de rempart contre la progression des idées d'extrême-droite aux législatives. Nous seuls sommes en capacité de lui barrer la route, en duel ou en triangulaire, le 18 juin prochain.

Devant ces responsabilités, nous n'avons d'autres choix que de nous rassembler, au-delà peut-être même de ceux qui ont soutenu Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle. Personne ne peut revendiquer cette dynamique seul, personne ne la poursuivra aux législatives sans les autres.

C'est pourquoi je réitère, au nom des communistes de l'Hérault, un appel à dépasser les blocages, à construire autour de ce qui nous rassemble au lieu de nous diviser sur le peu de choses qui nous séparent. L'Hérault comporte 9 circonscriptions et les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, tous ceux qui souhaite une majorité de progrès sans oublier celles et ceux qui ne peuvent voter, ne comprendraient pas que nous n'arrivions pas à nous y entendre. Ils nous en sanctionneraient même sévèrement, immédiatement le 11 juin, mais aussi sur le long terme.

Le dépôt des candidatures étant proche, il est urgent que nous voyions rapidement avant que le point de non retour ne soit franchi. C'est pourquoi je vous invite tous à vous saisir de la réunion décidée collectivement, samedi matin à 9h30 au local d’Ensemble à Montpellier, pour avoir ce premier échange collectif.

Bien fraternellement,

Nicolas Cossange, secrétaire départemental du PCF

 

26 avril 2017

BÉZIERS - Élections présidentielles et législatives

bezires,elections,pcf beziers,nicolas cossangeLes résultats des présidentielles à Béziers offrent une perspective nouvelle dans la dure bataille de la reconquête à gauche. Avec 20,28 %, second sur Béziers, la candidature de Jean-Luc Mélenchon a su incarner l'espoir pour les biterroises et biterrois qui se battent tant contre l'extrême-droite que pour la transformation de notre société.

Les communistes prennent acte de la volonté de rassemblement des organisations qui ont soutenu avec eux la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Depuis plusieurs mois, nous disons qu'il n'y a aucune fatalité à voir un député d'extrême-droite s'installer dans la 6ème circonscription. Le premier tour des présidentielles nous conforte dans cette idée.

Nous mettons en garde toutefois, à ne pas se focaliser sur la ville centre. Si le Front National à Béziers semble avoir atteint son plafond de verre, il en est pas de même dans la plus part des villages où il s'installe aux environ de 40 %.

Le premier pas pour la reconquête à Gauche de la 6ème circonscription est d’empêcher que le score de Marine Le Pen, au second tour de la présidentielle, soit en dessus des 50%, sans toutefois signer un chèque en blanc à Emmannuel Macron. Nous l'avons combattu, à la différence de Robert Ménard qui soutenait la Loi Travail de François Hollande. Nous le combattrons demain.

 Dans cette optique, nous invitons toutes les forces de Gauche à une réunion, le mardi 2 mai 2017, à 17 heures, au 2, rue Voltaire à Béziers.

Nicolas Cossange - Béziers le 26 avril 2017

24 avril 2017

AVOIR DES DÉPUTÉS COMMUNISTES/FRONT de GAUCHE

beziers,biterrois,herault,elections,pcf beziers

Montpellier, DIMANCHE 23 Avril 2017 - communiqué PCF34

Le résultat du premier tour de la présidentielle est une situation extrèmement grave pour notre pays. Les près de 20 % obtenus par Jean-Luc Mélenchon lèvent un espoir nouveau pour l’avenir. Le combat continue pour les millions de femmes et d’hommes, jeunes, salariés, privés d’emplois, retraités, étudiants qui ont massivement exprimés par ce vote leur aspiration à une nouvelle société. Cette aspiration continuera de pousser, la forte mobilisation de la jeunesse et des quartiers populaires dans cette élection sont une promesse pour l’avenir : rien n’est de plus urgent que contribuer rapidement à leurs émergences.

Le PCF en sera parti prenante avec toutes les forces politiques, sociales et citoyennes qui voudront mener ce combat. Notre engagement a permis à Jean-Luc Mélenchon d’obtenir de très bons résultats dans les villes où nous sommes bien implantés.
Une nouvelle page de la politique française commence à s’écrire et le PCF y est d’ores et déjà totalement investi avec son projet, La France en Commun.

Dans l’immédiat, conscient de nos responsabilités, nous appelons le 7 Mai lors du second tour de l’élection présidentielle, à barrer la route de la présidence de la République à Marine Le Pen et à son clan. Cet appel n’est en aucun cas un soutien au programme libéral et anti-social d’Emmanuel Macron que nous avons combattu quand il était ministre et que nous combattrons demain.

Face à un tel second tour de l’élection présidentielle, les élections législatives du 11 et 18 juin prochain ont plus que jamais une importance cruciale.
Fort du résultat obtenu ce dimanche nous pouvons élire un grand nombre de Députés de combat, fidèles aux intérêts populaires comme l’ont été les Députés PCF/Front de Gauche pendant 5 ans. Les communistes héraultais, sont déjà investis dans cette bataille législative pour faire entrer le peuple à l’Assemblée Nationale. Dès ce soir (DIMANCHE), dans l’Hérault, nous appelons les forces de transformation sociale et écologique, engagées dans la campagne de Jean Luc Mélenchon ou non, à se rencontrer dans les plus brefs délais. Il s’agit de préparer ensemble, dans notre diversité et le respect de nos organisations, les échéances décisives à venir.

Nicolas Cossange
Secrétaire Départemental PCF 34

18 avril 2017

BÉZIERS ANTI-CAPITALISTE SUR LES ALLÉES !

paul riquet.png

30 mars 2017

BÉZIERS - STATIONNEMENT PAYANT

Va-t-on vers une augmentation importante du prix du stationnement à Béziers ? L'ensemble est concerné : stationnement sur voirie et en ouvrage. Le Maire va proposer au Conseil Municipal de donner cette exploitation à un privé par l'intermédiaire d'un contrat de délégation au service public de type affermage. C'est à dire que dans ce cas, la durée de délégation de service public doit être suffisamment longue pour permettre l'amortissement d'investissements, s'il y a lieu, et surtout la réalisation de bénéfices. Pourquoi ne pas proposer une gestion en régie municipale directe ? Cela éviterait à l'usager de payer en surplus un bénéfice pour la société délégataire. Le choix mérite un débat public.

Une mauvaise nouvelle arrive rarement seule. L'application des articles 63 et 64 de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles du 27 janvier 2014, entrera en vigueur le 1er janvier 2018. Le stationnement payant sur voirie ne relèvera plus du pénal, amende de 17 euros, mais deviendra une redevance d'occupation du domaine public, dénommée « forfait de post-stationnement (FPS). Le montant sera voté par le conseil municipal comme les autres tarifs de paiement immédiat du stationnement payant. A quoi peut-on s'attendre ?

Aimé COUQUET, Conseiller Municipal

21 mars 2017

MEETING A BÉZIERS

melanchon.jpg

20 mars 2017

SOLIDARITÉ AVEC BIL'IN - PALESTINE

img512.jpg

14 mars 2017

BÉZIERS - SOIRÉE PALESTINE - VENDREDI 17 MARS

L’association Cultures Solidaires et la section de Béziers du Parti Communiste Français vous invitent à la soirée conférence témoignage de deux élus de la mairie de Bil’in en Palestine et un artiste photographe. 

bil1.jpg

VENDREDI 17 MARS
à 19 heures à Béziers - 2, rue Voltaire
 
Les Palestiniens seront là pour parler de la vie à Bil’in, village symbole de la résistance pacifique des palestiniens. C’est le premier village qui s’est manifesté contre le mur de l’apartheid israélien. Depuis beaucoup de villages et villes palestiniennes ont choisi de suivre la résistance à la façon de Bil’in.
 
Ahmed Aburahma est le premier adjoint au maire du village. Il travaille à la coordination qui lutte contre le mur et la colonisation.
 
Basem Yacem est secrétaire de la mairie de Bil’in. Il gère une petite épicerie dans le village. Il est très actif avec les personnes solidaires avec la Palestine. Il reçoit les groupes venant d’Europe et des USA.
 
Des produits artisanaux palestiniens seront en vente pour la solidarité. Une exposition des photos d’Ibrahim sera présentée avec une vente.
 
Cette soirée sera précédée le jour même par une réception à la mairie de Vendres par le Maire et le Conseil municipal à 17 heures.

nonviolent.jpg

19 février 2017

BÉZIERS - "la cigale, le corbeau et les poulets"

JEUDI 2 MARS - 20h

Monciné Polygone à Béziers

projection du film "la cigale, le corbeau et les poulets"

Début 2009, des balles de 9 mm et des lettres de menaces sont envoyées au président de la République, Nicolas Sarkozy. Pierrot, Tintin, le Suisse et leurs compères, dont le QG est un bureau de tabac nommé La Cigale à Saint-Pons-de-Thomières (Hérault), vont être accusés d’être le corbeau et poursuivis par tous les poulets antiterroristes de France. Mais pourquoi eux ?

04 février 2017

BÉZIERS PCF - LEGISLA TIVES 2017

img483.jpg

 

26 janvier 2017

LES ENFANTS CAHÉS DU Gal PINOCHET

2017 fevrier repas a theme_0001.jpg

Maurice Lemoine propose un panorama des interventions américaines en Amérique latine, de la guerre froide à nos jours. Tentatives de coup d’Etat, déstabilisations, coups fourrés en tout genre : le récit nous mène du Venezuela au Paraguay en passant par Haïti, la Bolivie, l’Equateur, le Honduras... Enlevée, l’écriture mêle enquêtes, analyses et témoignages, ce qui rend la narration particulièrement accessible.

D’une ampleur considérable, le projet conduit l’auteur à formuler une réflexion implicite sur le sort de cette gauche qui se lève aujourd’hui en Europe en revendiquant l’héritage de la vague qui a transformé l’Amérique latine au cours des années 2000. Dans quelle mesure des mouvements comme Syriza en Grèce et Podemos en Espagne doivent-ils craindre les mauvais tours des forces conservatrices ? Et sous quelle forme ?

19 janvier 2017

PCF BÉZIERS - VOEUX ET ÉLECTIONS

2017 invitation voeux_0001.jpg

15 janvier 2017

A PROPOS DES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES de JUIN 2017

Intervention de Paul Barbazange au Conseil national du PCF du 13 janvier 2017

pcf beziers,éléctions 2017De congrès en congrès, d'élections en luttes, en particulier en 2016 avec l'affrontement contre la loi El Komhri, avec nombre de nos camarades nous avons contribué à construire des propositions communistes pour sortir de la crise systémique du capitalisme. Parfois cela s'est fait dans une réelle diversité d'approches. C'est ainsi que nous concevons l'apport politique communiste à la rupture nécessaire avec le capitalisme. Une partie de ces propositions se retrouve dans la France en Commun.

La seule perspective de rassemblement des communistes, préalable indispensable à tout rassemblement plus large est de continuer à tracer ce sillon communiste sur toutes les questions: Salaires et profits, défense et promotion des conquis sociaux, des services publics, de la protection sociale. Réindustrialisation et restructuration écolo-compatible de notre production agricole; action déterminée contre les dérèglements climatiques; combat sans faiblesse pour la paix, le désarmement et contre le terrorisme. Il y a cohérence communiste de ces propositions. Être communiste ce n'est pas que proclamer "rassemblement", c'est agir sur les contenus. Sur la question de l'Europe après le Brexit et l'échec de Siriza il va être possible et nécessaire de renouveler le positionnement communiste.
C'est donc partout dans les 577 circonscriptions quels que soient les historiques  et rapports de force locaux que la campagne autonome présidentielles et législatives peut se construire. Nous pouvons y donner un contenu convenant à ceux qui luttent, qu'ils puissent faire leur. Beaucoup de travail reste à faire en ce sens. Mais, Pierre Laurent l'a souligné à sa façon tout à l'heure dans son intervention, d'autres camarades nombreux l'avaient fait  aussi il y a une dimension spécifique, propre au niveau national, sans lequel tout ce que nous pourrions réussir au plan local perdrait toute cohérence. Et nous avons beaucoup souffert d'un déficit de cohérence nationale lors des précédentes élections.


Nous disons il faut des parlementaires communistes, il faut un groupe communiste à l'Assemblée Nationale et cela se joue dans les sept circonscriptions où nous avons un sortant, les 10 circonscriptions où nous avions un élu avant 2012, ainsi qu'une trentaines d'autres circonscriptions où nous pouvons avec une rude bataille de rassemblement passer les 12,5% au premier tour puis envisager la gagne au second. Pour cela nous ne pouvons avoir dans ces circonscriptions de concurrent France Insoumise. Ce n'est pas négociable si nous voulons avoir un groupe. Et la dernière législature, contre la loi El Komhri en particulier démontre l'importance de cet objectif.

Oui nous pouvons construire une campagne communiste autonome dans les 577 circonscriptions. Oui c'est là que se construit le rapport des forces, mais  la construction nationale cohérente, continue et visible de la politique autonome du PCF sera décisive également.

05 janvier 2017

BEZIERS ET LA SNCF

Repas à thèmes du 13 janvier.jpg

19 novembre 2016

BÉZIERS ET LA COMMUNE DE PARIS

bÉziers

07 novembre 2016

Mon Béziers-Mon gaz

Nous avons pu lire dans le bulletin municipal “La mairie de Béziers a négocié un accord avec l’entreprise Dyneff, une offre unique pour les Biterrois”. J’ai recherché à la mairie trace de cet accord, il n’y a rien d’écrit. Toutefois le Maire peut se prévaloir d’un accord oral. Mais alors, celui-ci aurait été passé hors mise en concurrence et hors cadre des marchés publics. Les deniers du contribuable ont été utilisés pour assurer la promotion (journal municipal et affiches) d’une entreprise privée.
Il s’agit donc d’une intervention économique illégale. Les autres fournisseurs de gaz autres que Dyneff pourraient agir juridiquement contre ce contrat oral.
 
Aimé COUQUET, Conseiller municipal et communautaire