Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30 août 2018

BÉZIERS - FETE DE LA PLANTADE 2018

beziers,fete de la plantade

beziers,fete de la plantade

30 septembre 2017

REPAS A THÈME DU 6 OCTOBRE

2017 repas á thème du 6 octobre_0001.jpg

11 août 2017

BEZIERS - FÊTE DE LA PLANTADE 2017 -PROGRAMME

afficheplantade.jpg

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

26 janvier 2017

LES ENFANTS CAHÉS DU Gal PINOCHET

2017 fevrier repas a theme_0001.jpg

Maurice Lemoine propose un panorama des interventions américaines en Amérique latine, de la guerre froide à nos jours. Tentatives de coup d’Etat, déstabilisations, coups fourrés en tout genre : le récit nous mène du Venezuela au Paraguay en passant par Haïti, la Bolivie, l’Equateur, le Honduras... Enlevée, l’écriture mêle enquêtes, analyses et témoignages, ce qui rend la narration particulièrement accessible.

D’une ampleur considérable, le projet conduit l’auteur à formuler une réflexion implicite sur le sort de cette gauche qui se lève aujourd’hui en Europe en revendiquant l’héritage de la vague qui a transformé l’Amérique latine au cours des années 2000. Dans quelle mesure des mouvements comme Syriza en Grèce et Podemos en Espagne doivent-ils craindre les mauvais tours des forces conservatrices ? Et sous quelle forme ?

03 novembre 2016

BÉZIERS - LA CULTURE HIER, AUJOURD'HUI, DEMAIN

Inbox.jpg

01 septembre 2016

FETE DE LA PLANTADE 2016

Midi libre Plantade.jpg

24 août 2016

FÊTE DE LA PLANTADE -BÉZIERS

aff plant.jpg

programme 1 definitif.jpg

beziers,fete de la plantade

programme3 definitif.jpg

08 août 2016

FÊTE DE LA PLANTADE

 beziers,fete de la plantade

06 août 2016

BÉZIERS - UNE RAISON DE PLUS POUR LES DÉMOCRATES DE VENIR À LA PLANTADE

plantade marseillaise.jpg

07 février 2016

BÉZIERS - Après la COP 21

pcf beziers

Vendredi 5 février s'est tenu à Béziers la seconde des quatre conférences (débat publique) participant à la préparation du 37 ème congrès du PCF. En janvier le livre d'A Hayot : « Face au FN , la contre offensive » a été l'objet d'un examen fraternel et sévère, février vient de permettre une réflexion collective, animée par G. Le Puill sur la situation après la COP 21 (compte rendu analytique par J. Cros ci-dessous), le 4 mars nous permettra de recevoir B. Friot sur toutes les questions du devenir du travail et de sa sécurisation et le1er avril notre ami Ortiz sur les questions internationales et la mémoire communiste et républicaine en Espagne. Chacune de ces conférences fait l'objet d'un compte rendu adressé à la fédération de l'Hérault. Réunions de cellules et école de section compléteront ce programme.

Paul Barbazange

Après la COP 21

Le cercle populaire Joseph Lazare accueillait ce vendredi 5 février Gérard Le Puill, journaliste à L’Humanité, pour animer un débat sur les questions de l’écologie. Une cinquantaine de personnes y ont participé. Auteur de différents ouvrages, notamment « L’écologie peut encore sauver l’économie  », « Produire mieux pour manger tous d'ici 2050 et bien après » le conférencier a introduit la discussion par un rapport qu’il a situé dans la suite de la COP 21.

Pour Gérard Le Puill il y a eu volonté de la part de ses organisateurs de faire passer au premier plan les lois du marché, hypothéquant gravement la perspective de prendre en charge le problème majeur du réchauffement climatique. Il a développé les causes qui lui paraissent essentielles dans les dérèglements auxquels la planète est confrontée. Il a d’abord souligné les conséquences d’une augmentation prévisible de 3 °C de la moyenne des températures et souligné que 2015 a été l’année la plus chaude depuis que des relevés dans ce domaine sont effectués. Il a rendu responsable de cette situation la logique de la recherche du profit. Celle-ci amène à la concentration des industries et oblige les travailleurs à des déplacements quotidiens. La spécialisation des productions agricoles suivant les régions conduit à des transports importants qui sont nécessairement polluants.

Tout un chapitre a été consacré à l’énergie Deux aspects ont été l’objet d’une analyse, celui concernant l’amenuisement des réserves naturelles, celui des sources de production non polluante. A ce propos a été mis en exergue l’état des lieux qui ne permet pas de proposer n’importe quelle transition énergétique.

Le conférencier a ajouté à la responsabilité du système capitaliste la nécessité d’avoir d’autres conceptions au niveau de la consommation ou de la production agricole que celles qui nous régissent présentement. Il n’a pas craint d’évoquer une surconsommation qui entraîne la disparition des forêts cependant que le développement des villes conduit à la disparition des terres agricoles. Des méthodes biologiques peuvent être présentées comme une alternative aux cultures industrielles qui se sont mises en place. Le maraîchage de proximité en est un élément.

Les échanges qui ont suivi ont fait apparaître des interrogations. Les variations climatiques au cours de l’histoire de la Terre n’ont pas toujours été le fait de l’activité des hommes. La surconsommation ? Pas pour ceux qui sont au bas de l’échelle sociale ! Les transports ne pourraient-ils pas être moins polluants s’ils s’effectuaient par le rail plutôt que par la route ? Y a-t-il un risque de voir apparaître des réfugiés climatiques ? L’amenuisement des ressources naturelles n’est-elle pas aussi dramatique que le réchauffement climatique ? Un point d’actualité, celui des boues rouges rejetées à Marseille, a été l’objet d’échanges. Dans leur objectif de profit maximal, les entreprises ne font-elles pas le choix délibéré de négliger la qualité de l’environnement ? Le capitalisme n’est-il pas par nature source de désordres, l’illustration pouvant en être faite avec le transport du bois, coupé en Europe, jusqu’en Chine où on y fabrique des meubles qui reviennent ensuite chez nous ? La situation de pauvreté généralisée de couches de plus en plus larges de la population n’a-t-elle pas pour effet de contribuer à l’augmentation des nuisances de par l’incapacité à faire front ?

Gérard Le Puill a déclaré ne pas être hostile à la taxe carbone à condition que les dispositions soient prises au niveau européen et qu’elle serve vraiment à améliorer les choses, par exemple à isoler les logements de façon à restreindre les effets du chauffage.

C’était un repas à thème qui a alimenté la réflexion sur un point de l’ordre du jour qui figure au programme du 37ème congrès du parti communiste. Gérard Le Puill a dédicacé ses ouvrages avant que les convives passent à table pour déguster un tajine...

Jacques Cros

03 novembre 2015

Maxime Vivas a Béziers rue Voltaire

img740.jpg

BÉZIERS -DÉBAT SUR ROBERT MÉNARD

2015 INVITATION Repas à thème du 6 novembre.jpeg

01 novembre 2015

UN LIVRE AVEC LE SPF DE BÉZIERS

beziers,secours populaire

26 août 2015

BÉZIERS - PROGRAMME de la FÊTE de la PLANTADE

Programme fête 2015 A.jpg

Programme fête 2015B.jpg

Programme fête 2015 C.jpg

Programme fête 2015 D.jpg

 

22 août 2015

BÉZIERS - FÊTE DE LA PLANTADE 2015

Affiche fête 2015.jpg

09 août 2015

BÉZIERS - FÊTEde la PLANTADE

bandeau P Laurent.jpg

18 octobre 2014

RENAUD CAMUS - L'EXTRÊME DROITE POUR BÉZIERS !!

En première page de Midi-Libre ce matin 18 octobre 2014, un grand titre : “Un auteur d’extrême droite choisi pour vanter Béziers” et en sous-titre “Renaud Camus s’est vu confier, par appel d’offres, la rédaction d’un livre sur la ville”.

Non, il n’y a pas eu d’appel d’offres. Il s’agit d’un marché négocié, passé dans le cadre de l’article 35.8 du Code des marchés publics. C’est à dire que le pouvoir adjudicataire (pour Béziers le Maire) peut passer des marchés négociés dans certains cas. Dans cette affaire, il s’agit, article 35.8 “Les marchés et les accords cadres qui ne peuvent être confiés qu’à un opérateur économique déterminé pour des raisons techniques, artistiques ou tenant à la protection des droits d’exclusivité”. Les marchés négociés font seulement l’objet d’une présentation en Commission d’appel d’offres. Concernant celui passé avec Renaud Camus, il a été signé par le Maire le 31 mai 2014 et présenté à la Commission d’appel d’offres le mardi 14 octobre 2014. Ce marché négocié est donc de la seule responsabilité du Maire.

03 septembre 2014

BÉZIERS : A PROPOS DE LA FÊTE DE LA PLANTADE

img313.jpg

beziers,fete de la plantade,pcf beziers

29 août 2014

PLANTADE 2014, LA FÊTE ET L'ESPOIR !

 fete de la plantade,beziers,pcf beziers

Depuis des années les tenants du capitalisme et de son cortège de violences: Gaza, Ukraine, Lybie, chomage, s'acharnent à tuer chacun de nos espoirs. Leurs violences, leur inhumanité de principe seraient un mal fatal. Obligé en quelque sorte. Hier c'était Margaret Thatcher et son " Il n'y a pas d'autres voies" Répété comme une litanie pour construire une génération sans futur. Souvenons nous des "No Future".

Aujourd'hui Hollande, Valls et Gattaz du MEDEF poursuivent le même objectif. La droite et le FN en hésitent même à les brocarder. Valls, premier ministre vient de déclarer avant de partir en vacances: "Tout est sur la table et rien ne changera, notre politique ce sera le pacte de responsabilité, tout le pacte, et encore plus loin que le pacte". A l'entendre les profits et le chômage auraient de beaux jours devant eux.Comme toujours ils trouvent les communistes en face. Force de paix, de solidarité, de progrès et de démocratie. Face à eux nous gagnerons.
En dépit des difficultés de tous, c'est à une fête que nous vous invitons les samedis 6 et dimanche 7 septembre dans le parc de la Plantade.
Chacun participera pour ce qui lui sera possible en prenant ce qu'il pourra de bons de tombola. Personne ne doit être écarté pour des raisons financières!

Spectacles musicaux, Karaoké, repas fraternel, buvettes, stands... prix étudiés permettront de passer un bon moment ensemble. Trois débats en forme offriront à ceux qui le souhaitent la possibilité de tenter d'approfondir leur compréhension de ce qu'il y a à faire. De poser les questions centrale: "Avec qui faire? De quelles forces disposons nous, Comment rassembler ?". 

Ce ne sont pas ces quelques heures de débat qui suffiront. Que ces débats, ces échanges soient foisonnants, qu'ils durent et empiètent si nécessaire sur d'autres activités de la fête. Qu'ils se prolongent entre connaissances, camarades, amis dans les allées et devant la buvette. L'espoir en politique c'est de construire sur la base de l'examen lucide de ce que nous vivons les engagements les luttes de demain.
Les communistes du Biterrois n'ont pas la prétention de connaître toutes les réponses, aujourd'hui ils vous proposent avec la fête un cadre d'échanges, de dialogues, de confrontations d'idées et de préparation des actions à venir. 

Bienvenue à la fête. Bienvenue au PCF pour ceux qui en feront le choix.

Les sections de Béziers, du Sud et de l'Ouest Biterrois du PCF.

PROGRAMME 2014

 SAMEDI 6 SEPTEMBRE

 16h -OUVERTUREde la Fête de la Plantade

17h30 - DÉBAT: « LA RÉFORME TERRITORIALE : POUR QUI ? »

20h - REPAS FRATERNEL -menu à 12 euros: moules farcies, fromage, des­sert, vin et pain à volonté. (s'inscrire dés votre arrivée sur la fête)

21h -KARAOKÉ GÉANT

Diverses associations et organisations progressistes et humanitaires seront sur la Fête: Association Contre le Harcèlement Moral (ACHM34), Association Burkina Solidarité « Dem Démé » , Association pour le Développement des Échanges Pé­dagogiques France–Viêt-Nam (ADEP), ATTAC, Cercle Populaire Joseph LAZARE, France Algérie, France Cuba Hérault, France Palestine Solidarité, Union Locale CGT de Béziers, Union des Étudiants Communistes de Mpntpellier, Jeunes Communistes 34.

 

DIMANCHE 7 SEPTEMBRE

 9h - VIDE GRENIER, emplacement gratuit et réservé uniquement aux particuliers.

11h – DÉBAT : « RASSEMBLEMENT DES LUTTES ET PERSPECTIVE POLITIQUE » Avec la présences des salariés de FRALIB et de LA BELLE AUDE(ex-PILPA).

12h30 -APÉRITIF CITOYEN et FRATERNEL

13h - REPAS REPUBLICAIN - menu à 12 euros : paëlla, fromage, dessert, vin et pain à volonté (s'inscrire dés votre arrivée sur la fête).

14h30 - CONCOURS DE PÉTANQUE organisé par la Fanny Pétanque de Béziers.

15h -LOTOtraditionnel, nombreux filets garnis.

15h30: « INTERNATIONALISME : GUERRE OU PAIX ? »

17h -CONCERT : "Amoureux de Django, de jazz, de swing, de vin et d'amitié, ces quatre musiciens ont une pratique intensive du jazz swing, tendance gadjo sympathique ! En référence au Minor Swing du grand Django et pour souligner leur touche dynamique, voilà les D-Mineur Swing. Standards américains et français, folklore italien ou tzigane...qui sait si d’autres voyages ne seront pas évoqués la prochaine fois que vous entendrez les D-Mineur Swing  ?"

19h - tirage de la TOMBOLA,

19h 30 - CLOTURE de la Fête.

Et durant ces deux jours : restauration rapide, buvette, exposition, animations musicales...

Jardin de la Plantade, près du Moulin de Bagnols - av. Valentin Duc (route de Murviel) - BÉZIERS

 Entrée gratuite

  Pour tous renseignements : PCF 2 rue Voltaire BEZIERS 04 67 76 43 78 http://bezierspcf.centerblog.net

 

13 août 2014

BEZIERS -FÊTE DE LA PLANTADE 2014

AFFICHE PLANTADE NOIRE.jpg

24 mai 2014

défendons TVsud et son personnel - pétition

défendons TVsud et la tauromachie :Tendido Sud, SUERTE, Noir et Blanc

   V_SUD_logo_2011 

Sauvons TV Sud : pétition :

Le Groupe Médias du Sud, entreprise regroupant les chaînes locales, LCM, TV Sud Montpellier, TV Sud Camargue-Cévennes et TV Sud PO, dont la fréquence vient de lui être attribuée, envisage de déposer le bilan à la fin juin, a annoncé mardi à Montpellier son président Christophe Musset.

Cela signifie 80 licenciements, mais la fin d'émissions souvent pluralistes concernat notre région

http://www.petitions24.net/sauvons_tv_sud

10 janvier 2014

LE DERNIER A JEAN SALUSTE

 Lors de l'inauguration du musée archéologique Jean Saluste. Lors de l'inauguration du musée archéologique Jean Saluste. PHOTO DR

 

Disparition. Le scénariste de BD, journaliste et archéologue amateur n'est plus.

Il était fier de dire qu'il avait été maçon dans sa jeunesse et savait encore des années plus tard manier la truelle, mais son talent, c'est ailleurs qu'il s'était épanoui. Jean Saluste, qu'on connaît surtout pour avoir été journaliste et chef d'agence de la Marseillaise à Béziers, avait été d'août 1961 à fin 1963 scénariste de BD. Il avait signé 33 nouvelles, 25 histoires complètes, cinq épisodes de Davy Crockett illustrés par Kline, deux de Bob Maillard illustrés par Cléret et quatre épisodes de Totoche, tous parus dans Vaillant ou Pif, qui étaient alors des magazines vedettes de la bande dessinée.

Scénariste de Gotlib, il aurait pu faire carrière à Paris. Il a choisi Portiragnes et le chemin de la Procession où, le premier, il a construit de ses mains une petite maison qui surplombe la mer. Il n'avait pas su résister à l'appel de la nature, à sa passion pour la chasse, à son goût pour la préhistoire.

Une vie pour un musée qui aujourd'hui porte son nom

Un des objectifs de sa vie était la création d'un musée où seraient exposées gratuitement toutes ses découvertes et celles qu'il avait permises. Le musée archéologique qui porte son nom a ouvert ses portes en 2003. Il est riche des dizaines de bifaces, dents de dorades et autres tessons de poterie qu'il recueillait en suivant les charruées et triait sans relâche dans son jardin. Amateur de talent, il prévenait toujours les services des Antiquités préhistoriques avant de se lancer dans l'aventure. Une aventure qui montra que les premiers paysans de Portiragnes étaient venus en pirogue depuis les îles Lipari en Italie. Une importante découverte.

Sa passion ne l'empêchait pas de pratiquer ardemment son métier. C'était un journaliste intelligent, tenace, courageux, à la plume fine et acérée. Lui qui n'aimait pas conduire était capable de prendre sa voiture à une heure plus que tardive pour suivre un mouvement social lointain... Dans les années 70, à l'époque des grandes luttes viticoles, il était reconnu comme un des meilleurs spécialistes du sujet, aussi bien du point de vue social que du point de vue purement agricole. Mais surtout, il traquait sans cesse les escroqueries politiques et immobilières, sans jamais céder aux pressions ou menaces. Ses billets d'humeur, qui s'intitulaient "Billet doux" étaient aussi célèbres qu'ils étaient craints.

Des colères et des migraines mémorables

Ses enthousiasmes et ses colères mémorables, ses migraines gargantuesques, ont fait pendant un quart de siècle la vie de l'agence de Béziers, qu'il a quittée en 1992 pour prendre sa retraite et peaufiner son projet de musée.

Communiste de toujours - de coeur si ce n'est en permanence de carte - sa vision politique était généreuse et ouverte. Il avait le sectarisme et l'ambition en horreur. Il avait passé 27 mois en Algérie pendant la guerre et en gardait l'amour de la paix et de l'autodétermination des peuples. Refusant les honneurs, étranger à l'argent, Jean Saluste était un homme comme il en faudrait tant dans un monde juste et beau.

Depuis sa retraite, Jeannot nous manquait déjà, il nous manque désormais pour toujours. Ses obsèques ont eu lieu hier au Pech Bleu. A son épouse, à ses enfants Jean-Christophe, Anne, Pascale et à Laurence, qui a suivi son chemin de journaliste à l'agence de Sète de l'Hérault du jour, à ses petits enfants, nous redisons notre amitié et notre infinie tristesse.

Annie Menras

19 octobre 2013

PROBLÈMES SCOLAIRES À BÉZIERS

ENSEIGNEMENT,ECOLE,REFORME SCOLAIRE,PCF

La cellule des enseignants communistes du Biterrois s’est réunie ce mercredi 16 octobre. A l’issue de ses travaux les militants présents (au nombre d’une dizaine) ont souhaité apporter à leurs collègues leur analyse de la situation un mois et demi après la rentrée.

La ville de Béziers reçoit la plus grosse partie des élèves supplémentaires du primaire qui arrivent en permanence dans l’Hérault. La prévision de 1500 élèves de plus a dû être revue à la hausse et c’est en fait le double qui est arrivé à cette dernière rentrée ! Au collège, les classes de 30 élèves y compris en 6 ° ne sont pas rares. Au contraire !A Béziers outre l’augmentation des effectifs dans les classes un nombre important d’enfants, de l’ordre de 80, n’ont pas trouvé place en maternelle. A l’évidence il faut créer un nouveau groupe scolaire dans notre ville. La municipalité et la Direction des services Départementaux de l’Education Nationale (DSDEN) doivent assumer les responsabilités qui sont les leurs à ce niveau !

La question des rythmes scolaires et de l’aménagement du temps de travail retient l’attention des intéressés : enseignants, parents, élus. Par delà les désagréments causés par le désordre qui résulte de dispositions prises à la hâte et sans aucune concertation on peut noter les orientations qui se dessinent.L’Etat entend reporter sur les collectivités locales et sur les familles les dépenses inhérentes à la scolarisation. Il s’agit aussi de réduire l’enseignement obligatoire à un tronc commun minimal, le reste étant dispensé sous forme d’options par des officines privées et/ou des personnels qui n’ont pas les compétences requises pour les missions qu’on veut leur confier. L’objectif est de mettre à bas le système éducatif national qui était jusqu’ici une institution spécifique de la France. Nos dirigeants entendent, Europe oblige, harmoniser notre enseignement sur des modèles qui ne font pas partie de l’héritage de l’Ecole laïque, républicaine, gratuite et obligatoire qui est le nôtre !

A propos de gratuité on rappellera qu’il y a nécessité pour de nombreuses familles de revoir à la baisse le prix de la cantine et même, au bas de l’échelle, exonérer certaines d’avoir à payer. Une municipalité attentive à la situation sociale à Béziers devra revenir sur une mesure qui avait en son temps été appliquée. Et comme les choses à ce niveau ne se sont pas améliorées, tant s’en faut, la question est toujours à l’ordre du jour !Naturellement les enseignants, comme l’ensemble des salariés, sont concernés par la réforme des retraites qui vient d’être votée à l’Assemblée Nationale. Pour si difficile que soit l’organisation de l’action, on ne peut pas laisser passer. C’est un recul de civilisation auquel on assiste et on peut craindre qu’après les retraites ce soit la sécurité sociale qui soit dans le collimateur du monde de la finance que servent avec zèle le gouvernement et la majorité qui le soutient.

Béziers le 16.10.13

 

02 septembre 2013

BÉZIERS - FÊTE DE LA PLANTADE 2013

PROGRAMME 2013

 SAMEDI 7 SEPTEMBRE

16h -OUVERTUREde la Fête de la Plantade

17h30 - DÉBAT« COMMUNES, NATIONS, UNION EUROPÉENNE »

19h - RENCONTRE-DÉBAT avec les jeunes au stand de la Jeunesse Communiste

20h - REPAS FRATERNEL -menu à 12 euros:moules farcies, fromage, des­sert, vin et pain à volonté. (s'inscrire dés votre arrivée sur la fête)

21h -KARAOKÉ GÉANT

DIMANCHE 8 SEPTEMBRE

7h30 – 8h30: inscriptions auCONCOURS DE PÊCHE(quai du commandant Cousteau) ayant lieu de8h30à10h30 (remise des prix à 11h sur la fête)

9h - VIDE GRENIER,emplacement gratuit et réservé uniquement aux particuliers.

11h – DÉBAT« LESÉLECTIONS MUCIPALES DE 2014, L'AUSTÉRITE... »

12h30 -APÉRITIF CITOYEN et FRATERNEL

13h - REPAS REPUBLICAIN-menu à 12 euros :paëlla, fromage, dessert, vin et pain à volonté (s'inscrire dés votre arrivée sur la fête)

14h30 - CONCOURS DE PÉTANQUEorganisé par laFanny Pétanquede Béziers

15h -LOTOtraditionnel, nombreux filets garnis

15h30 – DÉBAT :« ETRE JEUNE ET COMMUNISTE EN 2013 »

17h00 -CONCERT:Une musique qui adouci la voute plantaire et renforce les adducteurs, à base de Funk et de Reggae pour servir des chansons aux textes originaux et percutants.  Prenez un chaudron, mettez un gros son à une batterie bien groovie, faites une liaison avec une contrebasse grassouillette, laissez mijoter, rajoutez une voix gros moteur et couvrez le tout avec une guitare chargé d’épices sous-jacentes. Laissez-vous réchauffer à feux vif une heure trente.

19h -tirage de laTOMBOLA

19h 30 - CLOTUREde la Fête

Diverses associations et organisations progressistes et humanitaires seront sur la Fête: Association Contre le Harcèlement Moral (ACHM34), Association Burkina Solidarité « Dem Démé » , Association pour le Développement des Échanges Pé­dagogiques France–Viêt-Nam (ADEP), ATTAC, Cercle Populaire Joseph LAZARE, France Algérie, France Cuba Hérault, France Palestine Solidarité, Union Locale CGT de Béziers, Union des Étudiants Communistes de Montpellier, Jeunes Communistes 34, Liste Front de Gauche menée par Aimé Couquet pour les élections municipales 2014.

Et durant ces deux jours : restauration rapide et buvette

Jardin de la Plantade, près du Moulin de Bagnols - av. Valentin Duc (route de Murviel) - BÉZIERS

 Entrée gratuite

 Pour tous renseignements : PCF 2 rue Voltaire BEZIERS 04 67 76 43 78http://bezierspcf.centerblog.net

25 août 2013

BEZIERS - FÊTE DE LA PLANTADE 2013

affiche plantade 2013 v2.jpg

30 mai 2013

HÉRAULT : FÊTE DU PCF - 15 JUIN

4_page_fete_pcf_34_0-pdf-image.jpg

programme détaillé sur : http://herault.pcf.fr/40513

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

02 avril 2013

TRANSMETTRE, EXPÉRIENCES PERSONNELLES, CULTURE ET CONNAISSANCES...

MKohut-Venezuela-Revolution-015.jpg

 C'est pour Jean Ortiz une véritable passion. Il le dit, il le fait vivre. Plus de 100 personnes ont répondu samedi 30 mars - le samedi du week-end de Pâques ! - à l'invitation des Jeunes Communistes et de l'Union des Étudiants Communistes (UEC) de l'Hérault ainsi que de la section PCF de Béziers. La salle, 2 rue Voltaire était pleine à craquer. 

Jean Ortiz est l'un des plus fins connaisseurs de la situation politique en Amérique Latine, c'est aussi un militant historique du PCF en Languedoc. Correspondant de l'Humanité à Cuba, récent coordonateur du numéro 21128 de l'Humanité Dimanche consacré à Hugo Chavez, Jean s'est montré homme de conviction et scientifique rigoureux, tout autant adversaire du dogmatisme que du moindre abandon théorique.

Dans la salle 50 % de jeunes, dont des JC de Montpellier, de Marseille et même Lyon... 50 % d'héraultais, quatre générations en haleine pendant 2 h 30. Avec une seule volonté donner de façon honnête à chacun toutes les raisons d'espérer. Le capitalisme ne fonctionne plus, ni en Amérique, ni en Espagne( ni en France d'ailleurs!) il devra laisser la place...

L'Amérique du Sud a occupé l'essentiel du temps, mort d'Hugo Chavez y conduisant.

1959, Cuba, 1962 Cuba, Baie des cochons et crise des fusées, 1973 Pinochet au Chili, 1998 – 2013 les débuts de la Révolution Bolivarienne au Vénézuela et sur le continent... Hugo Chavez était un zambo métis de noir et d' indien, Evo Morales est un indien... avec beaucoup d'autres choses les classes dominantes et la CIA ne le leur pardonnent pas. Les mineurs des Andes et les indiens de l'Orénoque, oui. Ils votent même d'ailleurs pour eux face aux oligarchies du pétrole, aux agents de l'impérialisme yankee.

La présence de Mélenchon et la quasi absence de représentants du PCF lors de moments historiques qu'a vécu ce continent, l'hostilité à peine déguisée pendant de longues années à l'égard de Cuba socialiste dans l'Humanité et l'amélioration récente, en particulier au sujet des cinq de Miami est une des questions qu'a retenues Jean Ortiz. Le Vénezuala posséde une part décisive des réserves pétrolières mondiales. Le Vénézuela a utilisé ces dix dernières années le produit de la rente pétrolière à une lutte efficace contre la pauvreté. Le vote des barrios prend cela en compte.

Le Vénézuéla a relancé l'activité de' l'OPEP, créé des liens avec les pays anti-impérialistes. Contribué à briser, toujours plus, le blocus de Cuba. Vend son pétrole en dessous des prix du marché à de nombreuses nations. Le Vénézuela chaviste a fondé l'ALBA (Alliance Bolivarienne pour les Amériques) et organisé des contrepoids latino-américain à la puissance Etats-Unienne. C'est, en ce moment, Raoul Castro qui assure la présidence tournante.

Chavez a gagné 14 des 15 dernières consultations électorales. Battu en 2002, après 3 jours de résistance populaire, le "golpe" organisé par certains militaires et le patron des patrons du cru. Demain on peut politiquement espérer que le "chaviste" Maduro succédera à Chavez , même s'il faut se souvenir qu'en 1973 Salavador Allende avait nommé Pinochet à la tête des forces armées chiliennes et que l'impérialisme US n'a changé ni de nature, ni de méthode.

De cela et de tant d'autres éléments: Chiapas, Bolivie, Cuba, San salvador... Jean en a parlé avec passion. Jusqu'au moment où un jeune de la salle lui a demandé d'aborder le sujet de la soirée : l'Espagne, l'actualité des luttes, la mémoire... Le torrent nullement assagi a alors rugi de plus belle. Son pays, son père, sa famille. La République et son drapeau qui émaille aujourd'hui les manifestations de masse contre la crise. L'exil et les luttes, la trahison de la non intervention en 1937 et en 1945. Les indignés, Izquierda Unida et le parti communiste.

Les luttes d'hier et d'aujoud'hui comme en Amérique, et en particulier les luttes pour la mémoire. Le drapeau, la bataille pour que soient reconnus les martyrs républicains et internationaliste de la résistance au franquisme. Les fosses communes qu'il faut recenser. Le combat qui continue alors que le gouvernement vient de supprimer toute subvention pour ce travail de haute technicité. Ce pays qui posséde encore un "véritable dysneyland à la mémoire du franquisme", creusé dans la roche par les prisonniers républicains réduits en esclavage, aujourd'hui entretenu par les deniers publics. Les fascistes pouvant toujours s'y réunir... à condition de ne pas faire le salut de la phalange à l'extérieur sur le parvis de leur basilique! Le pacte de "La moncloa", la transition, les concessions communistes d'alors et la nécessité aujourd'hui de dépasser cet héritage. Par dessus tout la crise du capitalisme, terrible, les résistance... les jeunes espagnoms contraints d'immigrer en Amérique.  

C'est donc "naturellement" que la situation française n'a pas bénéficié de tout le temps nécessaire. J'aurais aimé voir le même torrent. Encore qu' un peu d'internationalisme éloignant de la patrie, beaucoup y ramenant, Jean a donné quelques points de vues communistes sur la situation de notre pays. Nation française comme les trois nations espagnoles contre Europe du capital. Drame qu'est aujourd'hui l'alignement du parti socialiste français sur les théses de l' Europe patronale. Mais il en est de même en Espagne avec comme chez nous un PS eurocompatible et au Vénézuela où les deux partis membres de l'internationale socialiste sont membres de de la coalition de droite.

Comment ici et maintenant mener les luttes, poser la question des ruptures avec le capitalisme comme en Amérique Latine ? Comment redonner aux salariés, aux exploités toute leur place dans le mouvement populaire et dans ses traductions électorales? Que faire du Front de gauche ?  

Oui, c'est bien d'optimisme raisonné dont il était question. Du refus de tout dogmatisme, de tout pédantisme. Du besoin d'utopie et de lyrisme pour mener les combats. De qualités humaines et d'animation. De l'irruption de la vie et des luttes. Du refus aussi des renoncements, le mouvement a tout à apprendre, comme chacun d'entre nous d'ailleurs quel que soit son âge, de la vie confrontée aux acquis théoriques.

En guise de conclusion l'observation d'une miltante en fin de soirée: "La vie nous bouscule, nous pousse à négliger, souvent à méconnaître toutes ces réalités internationales, Jean nous a rendu un grand service."

Paul Barbazange, camarade de Jean Ortiz depuis 1968.

Sans-titre-5-6-f96c7.jpg jean ortiz,venezuela,cuba,beziers,uec,pcf beziers,jeunesse communiste,opep,alba,bolivie

Le livre "Rouge(s) vie(s)" au prix de 18 euros a été vendu à 25 exemplaires. Il est disponible, commander à jean.ortiz@univ-pau fr

 

25 mars 2013

"LA GUERRE D'ESPAGNE et PLUS" DÉBAT avec Jean ORTIZ

historia-de-las-brigadas-mixtas-del-ejercito-popular-de-la-republ-ica-1936-1939-2-ed-9788496170193.jpg

Afin de conclure en beauté la semaine de la pensée marxiste organisée par l'UEC de Montpellier, les jeunes communistes de la fédération de l'Hérault organise un débat suivi d'un débat sur : 

"LA GUERRE D'ESPAGNE" 

animé par Jean ORTIZ, samedi 30 mars, à 18h 

Ortiz article de presse  1.jpg

Nous nous retrouverons autour d'une paella à 20 heures. Prix du repas : 10 euros pour les jeunes, 15 euros pour les autres : vin, entrées, dessert compris. 

Réservations jusqu'au lundi 25 mars inclus. Menu : salade paysanne : salade verte, gésiers, tomates, dés de gruyère, pignons de pin, toast de fourme, paëlla, tarte aux pommes. Renseignements / réservations : par courriel : mjcfbeziers@yahoo.fr par téléphone : Maxime au 06 26 43 75 55. 

Les jeunes communistes de l’Hérault 

logo-JC-couleur.jpg

 

   

02 septembre 2011

Béziers - Les communistes seront les indignés des élections

Les membres du PCF biterrois prêts à faire la fête... Et la lutte sociale.

Les membres du PCF biterrois prêts à faire la fête... Et la lutte sociale. (Photo OLIVIER GOT)


Ils sont comme ça les communistes. Vous venez pour discuter d’une fête, du karaoké qui animera la soirée - "parce que ça plaît à tout le monde" - ou des moules farcies qui seront servies à table... Et dix minutes plus tard, vous vous retrouvez à parler de révolte, de luttes à réinventer contre ce monde capitaliste qui fout le camp, de l’utopie du grand soir. Chassez le naturel, il revient au galop. "Eh, c’est pas pour rien que l’affiche qui annonce la Plantade, c’est une photo des barricades lors de la Commune de Paris en 1871". Tout est dit. Ou presque.

L’insurrection, ils n’y ont donc pas renoncé les camarades biterrois. Au contraire même. Et si leur chemin passera forcément par les urnes en 2012, présidentielles et législatives obligent, ils attendent autre chose de ces prochains mois. Paul Barbazange, qui sera le candidat sur le scrutin du mois de juin, en est convaincu. "L’élection dépendra de l’existence d’un mouvement de lutte sociale. On sait qu’il va se passer quelque chose... Mais comment, on ne le sait pas".

Un mouvement inconnu. Qui serait issu du frémissement perçu de toute part. Les révolutions arabes, les Indignés de Madrid, les sept millions de manifestants contre les réformes des retraites... "Et plus globalement, cette crise engendrée par le capitalisme et qui n’offre plus aucune issue", lance Paul Barbazange, tandis qu’Aimé Couquet propose "une reprise en main des modes de production". Presque la lutte finale.

Mais qu’espèrent-ils, direz-vous, ces communistes biterrois, seuls dans leur coin ? "Qui a dit qu’on était seuls ?". La preuve, pour la traditionnelle fête de la Plantade, ce week-end, ils seront entourés du secrétaire du Pas-de-Calais, l’un des départements où l’on a refusé en masse la candidature de Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles, comme à Béziers d’ailleurs. Et les syndicats seront à leurs côtés pour le débat du samedi, dont le thème sera “luttes et mouvements populaires”. Tout au long du week-end, les débats permettront de réfléchir à ce combat qu’ils veulent mener. "On va lancer une pétition aussi". Qui, espèrent-ils, circulera largement pour relayer leurs envies de révoltes - même s’ils ont signifié leur rejet des camarades du parti de gauche. Ils sont remontés, les communistes biterrois. Le discours est toujours aussi passionné. Sûr que cela en fera une belle fête de la Plantade.

LUDOVIC TRABUCHET Midi Libre du 2 sept 2011 -

programme de la fête sur :
http://bezierspcf.centerblog.net/6578835-b-ziers-f-te-de-la-plantade

fete de la plantade,beziers,pcf,lutte,rentrée sociale,plantade

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

12 janvier 2011

Montpellier : André Chassaigne, candidat pour le Front de gauche, rencontrera la population

Andre-Chassaigne-se-creve-la-paillasse_pics_180.jpg

André Chassaigne, député PCF du Puy de Dôme, candidat communiste pour porter l’unité du Front de Gauche anti-capitaliste aux présidentielles, sera présent dans les départements de l’Hérault et du Gard les 19 et 20 janvier prochains.

Voici les différentes rencontres prévues :

MERCREDI 19 janvier :

à Montpellier, à partir de 19h30, rencontre publique à la salle Pétrarque (place Pétraque)

JEUDI 20 janvier :

- Montpellier , 10h, conférence de presse à la Fédération PCF de l’Hérault - ZAc Tournezy - 115, rue Olof Palme 34070 Montpellier et de 16h30 à 18h : signature et débat au tour de son livre « Pour une terre commune » à la librairie Diderot (2 r Emile Jamais 30900 NIMES Tél. : 04 66 67 96 03)

- Nîmes , à partir 12h30, repas au cercle de l’avenir 25bis, rue Nicot 30 000 Nîmes. (Repas 10€ - inscription au près de la fédération du Gard au 04 66 36 60 60) et de 16h30 à 18h : signature et débat au tour de son livre « Pour une terre commune » à la librairie Diderot (2 r Emile Jamais 30900 NIMES Tél. : 04 66 67 96 03)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------