Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 août 2017

BEZIERS - FÊTE DE LA PLANTADE 2017 -PROGRAMME

afficheplantade.jpg

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

03 août 2017

feria de Béziers - bodega Cercle populaire

bkljombfeailpndl.jpg

31 mai 2017

BÉZIERS - Campagne contre la réforme du travail

code-du-travail.png COMMUNIQUÉ
 
Dans le cadre de la campagne nationale du Parti Communiste contre la réforme du code du travail, la section de Béziers du PCF organise un rassemblement le JEUDI 1ER JUIN 2017, à 12 heures sur les allées, au pied de la statue Paul Riquet. Les candidats du PCF-Front de Gauche seront présents avec le mot d’ordre : “L’été, ça n’est pas fait pour casser le code du travail ! Non aux ordonnances Macron”.

20 mai 2017

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 6eme BÉZIERS

ass nat.jpg

AFFICHE 6EME HÉRAULT.png

30 avril 2017

BÉZIERS - 1er MAI - 10H 30 - BOURSE DU TRAVAIL

1er mi.jpg

26 avril 2017

Condamnation de Robert Ménard

justice.jpegSuite au jugement du tribunal correctionnel de Paris :
“Robert Ménard, Maire de Béziers, enfin condamné pour “incitation à la haine”. Il était temps. Ce dernier se croyait au-dessus des lois de la République. Il est condamné à 2000 euros d’amende et devra payer des dommages et intérêts et les frais de justice aux associations.
Il fait appel. Cela ne lui coute rien puisque c’est le contribuable Biterrois qui paie. Il devrait être responsable personnellement pour ses propos qu’il tient sur les plateaux de télévisions. Je rappelle que seulement pour l’année 2016, il a payé avec le budget de la commune 145.000 euros de frais d’avocats.”
 
Aimé COUQUET. conseiller municipal communiste

21 février 2017

MOBILISÉS, RASSEMBLÉS À BÉZIERS CONTRE LES OBJECTIFS DE L'EXTRÊME DROITE

beziers

SAMEDI 4 MARS 11h ALLÉES PAUL RIQUET

(statue Paul Riquet)

Une fois de plus R Ménard essaie de faire de notre ville le point de rencontre de toutes les extrêmes droites d'Europe. Il organise un colloque aux relents identitaires.

Cette fois ci, c'est "l'islamisation de l'Europe" qui serait un danger pour nos pays et nos concitoyens. Notre façon de vivre, notre culture serait menacée par de nouveaux barbares. Chacun dans notre ville se souvient de l'affiche honteuse contre les migrants posée par la municipalité, rapidement retirée grâce à la force de notre Résistance.

Il y a eu les enfants classés fichés d'aprèsl'origine supposée de leurs prénoms, la négation des guerres coloniales, l'arme affichée des policiers municipaux comme seule solution, la chasse aux subventions des associations et syndicats "mal pensants", les procès contre tous les opposants et les journalistes non alignés... A toutes les questions Monsieur Ménard répond par l'incitation à la division et la haine, la stigmatisation des uns,la discrimination des autres et cultive les peurs . Le bilan à mi mandat est terrible.

Aucun des problèmes fondamentaux ne trouve un début de solution dans notre ville: Pauvreté, chômage, exclusion, violences sociales... Insécurité.

Nous en avons assez!

Notre ville, la population de Béziers comme celle du pays, veut rester, plus encore qu'autrefois, peuple de solidarité. C'est notre réponse à la violence du monde et bà tous les intégrismes. Démocrates de toutes sensibilités, croyants des diverses religions et non croyants, athées, laïques, militants de la justice sociale et citoyens... nous proclamerons une fois de plus notre volonté de vivre ensemble, solidaires ;

en nous rassemblant samedi 4 mars à 11h au pied de la statue de Paul Riquet pour montrer notre détermination. Chacun pourra exprimer ses sentiments et les manifester. Un repas tiré du sac, permettra dans l'espace public la poursuite du partage et des cultures. Ce rassemblement est déclaré à la préfecture

Premiers organisateurs: PCF, CGT, Ensemble, Jeunesse Communiste Béziers, Association Cultures solidaires, des citoyens...

Initiative est ouverte à tous.

19 février 2017

BÉZIERS - "la cigale, le corbeau et les poulets"

JEUDI 2 MARS - 20h

Monciné Polygone à Béziers

projection du film "la cigale, le corbeau et les poulets"

Début 2009, des balles de 9 mm et des lettres de menaces sont envoyées au président de la République, Nicolas Sarkozy. Pierrot, Tintin, le Suisse et leurs compères, dont le QG est un bureau de tabac nommé La Cigale à Saint-Pons-de-Thomières (Hérault), vont être accusés d’être le corbeau et poursuivis par tous les poulets antiterroristes de France. Mais pourquoi eux ?

19 janvier 2017

PCF BÉZIERS - VOEUX ET ÉLECTIONS

2017 invitation voeux_0001.jpg

14 janvier 2017

BÉZIERS : communiqué sur les élections présidentielles et législatives

“Comme l’a décidé, au cours d’un vote, la majorité des membres du Parti Communiste, je soutiens la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle d’avril 2017. Et localement, je soutiens la candidature du candidat PCF-Font de Gauche, Nicolas Cossange et sa suppléante Nadia Mateu dans la 6ème circonscription de l’Hérault (Béziers et ses environs) pour les élections législatives de juin 2017.”
 
Aimé COUQUET, Conseiller municipal PCF de Béziers, Conseiller communautaire, Conseiller régional honoraire.
 
Une réponse indirecte à Jean-Claude Gayssot qui appelle à voter pour Manuel Valls (Midi-Libre du 14/01/2017 lors d'une conférence de presse entouré de socialistes de l'Hérault) . JC. Gayssot se réclame toujours de son appartenance au PCF en tant qu’adhérent alors que la Fédération du PCF de l'Hérault a considéré* que de fait de ses positions à l'égard de Frêche il s'était exclu de lui même du Parti communiste...
 
*Dans le cadre des élections régionales de mars 2010, Jean Claude Gayssot, en désaccord avec les communistes de la région Languedoc-Roussillon se présente, (avec 3 autres communistes) sur une liste de Georges Frêche (hors PS). Le 4 mai 2010, le Conseil départemental de l'Hérault considère dans une motion: "Que J-C Gayssot ne peut s'exprimer au nom du Parti communiste français et qu'il s'est mis lui-même en dehors du Parti par ses prises de décisions et positions"

19 novembre 2016

BÉZIERS ET LA COMMUNE DE PARIS

bÉziers

25 octobre 2016

communiqué sur le référé en liberté concernant affiches et articles de Ménard

accueil_ta_montpellier.jpg
“Le recours en liberté contre deux affiches et des écrits “anti-migrants” des bulletins municipaux de Béziers n’a pas été retenu par le juge administratif pour des raisons de forme. Les affiches avaient été retirées et il n’y avait pas urgence à agir. Par contre sur le fond, le juge retient l’essentiel : les articles mis en cause dans le journal municipal ont dépassé la vocation dévolue à une telle publication et méconnu le principe de neutralité du service public. Ces articles sont donc illégaux.
 
Le Maire de Béziers qui par les articles L 2111-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales est le premier magistrat de la commune, devrait en tenir compte.”
 
Aimé COUQUET, Conseiller Municipal de Béziers.

30 septembre 2016

PAS DE ZEMMOUR À BÉZIERS !

img315.jpg

19 septembre 2016

A Béziers pour la paix le 24 septembre

Plutôt que d’organiser un déplacement coûteux en argent et en énergie à Toulouse ou Marseille, le collectif pacifiste du Biterrois a préféré prendre des dispositions pour permettre une mobilisation de ses amis dans le cadre de cette journée internationale de la paix.

Rappelons le contexte de tensions que fait naître la situation de crise socio-économique que nous subissons. Il est générateur de tous les risques. La guerre ne serait sûrement pas une solution mais une aggravation terrible des difficultés. Déjà, la violence qui s’est installée avec le terrorisme, les conflits locaux, leurs conséquences au plan des conditions de vie de chacun, de l’environnement, montre bien que nous tournons le dos à la revendication première du droit à la paix. On ne la satisfera pas par le conditionnement des esprits à l’idée illusoire qu’on peut se protéger par le recours à la force armée ou à des plans d’urgence qui entretiennent la peur, mauvaise conseillère en la matière. Les mesures prises ont fait la preuve de leur inefficacité. Il faut analyser ce à quoi conduit une logique de domination des plus forts sur les plus faibles. Il faut poser la question de la nécessité d’un autre ordre mondial que celui qui se met en place et qui nous renvoie au temps du colonialisme. C’est vrai aussi au niveau des politiques intérieures des puissances impérialistes. Elles nourrissent l’injustice, les appels à la révolte et tournent le dos au besoin du vivre sereinement ensemble dans la diversité des origines, des confessions, des cultures.

Conscients que c’est dans une autre voie que celle de la guerre à laquelle on nous prépare qu’il faut s’investir, le collectif pacifiste du Biterrois vous invite à une initiative. Il s’agit de la découverte d’un circuit dans le quartier des Martyrs de la Résistance. Nous vous donnons rendez-vous

Le 24 SEPTEMBRE à 16 h

Devant la maison de quartier Georges Brassens

(31 Avenue Auguste Albertini, Béziers, à côté de l’Iranget)

13 septembre 2016

BÉZIERS 15 SEPT : NON A LA LOI TRAVAIL !

La section de Béziers appelle à participer à l'appel ci-après, jeudi 15 septembre à 10h30 devant la Bourse du Travail.
Jeudi 15 septembre 2016, grève et manifestation
pour l’abrogation de la Loi Travail, pour les revendications!
10 h 30 devant la Bourse du Travail
à l’appel de l’intersyndicale
CGT,  FO, FSU, Solidaires

01 septembre 2016

FETE DE LA PLANTADE 2016

Midi libre Plantade.jpg

24 août 2016

FÊTE DE LA PLANTADE -BÉZIERS

aff plant.jpg

programme 1 definitif.jpg

beziers,fete de la plantade

programme3 definitif.jpg

06 août 2016

BÉZIERS - UNE RAISON DE PLUS POUR LES DÉMOCRATES DE VENIR À LA PLANTADE

plantade marseillaise.jpg

21 juillet 2016

FERIA DE BÉZIERS 2016 - BODEGA du CERCLE POPULAIRE

beziers,feria de bÉziers

15 juillet 2016

MONTPELLIER 26 JUILLET 2016

INVIT 26 07 2016 MARTI.jpg

07 juillet 2016

MARCHE DE LA PAIX 2016

Invitation à l’édition 2016 de la Marche de la Paix.jpg

16 juin 2016

ABÉZIERS COMME AILLEURS !

Inbox.jpg

17 mai 2016

A BÉZIERS COMME PARTOUT !

19.jpg

07 mai 2016

milice ménardienne : le récit

À L'INSUPPORTABLE DÉLIT DE SOLIDARITÉ, LA POLICE MUNICIPALE DE ROBERT MÉNARD RÉPOND PAR LA VIOLENCE POLICIÈRE !

beziers,police municipale,milice,repas partagés

Vendredi 6 mai au soir au lendemain de la célébration municipale « Caritats », célébration historique de l'esprit de solidarité envers les plus démunis pendant le Moyen-Age dans notre ville, Robert Ménard nous a donné, via sa Police Municipale, sa conception de la « charité chrétienne » !


    Bref rappel. Depuis maintenant près de 6 mois, en soutien à des associations, les communistes et jeunes communistes de Béziers participent à un partage solidaire de repas au cœur même du centre-ville, sur les Allées Paul Riquet. Ce partage a lieu sans interruption tous les vendredi et samedi soir. Depuis le début il est combattu par le Maire d'extrême-droite. Robert Ménard, qui vit d'ailleurs dans un bel immeuble récemment rénové sur ces mêmes allées, ne supporte pas cette action imposée par l'immense pauvreté et précarité de l'hyper centre de notre ville. Lui qui travaille d'arrache-pied, depuis 2 ans qu'il est Maire, à maquiller la réalité sociale d'un centre-ville qu'il imagine en vitrine de sa « révolution municipale ». Lui qui annonçait au moment de sa candidature vouloir en finir avec « les pauvres, les gitans et les Maghrébins du centre-ville ». Lui enfin qui s'évertue par une communication outrancière, fascisante et démagogique à masquer la réalité de son inaction sur les conditions de vie dans la 4éme ville la plus pauvre de France métropolitaine, ne pouvait tolérer bien longtemps en tel délit de solidarité en forme de pied-de-nez pour l'autoproclamé « Maire de tous les Biterrois » !


    Depuis le début, des patrouilles de la police municipale nous rendent visite tous les soirs, pour faire les constats d'usage car la distribution ne fait l'objet d'aucune autorisation municipale. Au vu de l'exposé précédent, qu'elle autorisation avons nous à recevoir d'un Maire qui fait la chasse aux pauvres ? Ces patrouilles se faisaient toujours dans un grand respect mutuel, jusqu'à ce que la situation ne devienne explosive il y a deux semaines. Les équipes de la Police Municipale ont alors changé de composition, nous avons vu les « nouvelles recrues » (de Bollène, d'Orange?) à l'action... Arrivée musclée, propos insultants, attitude agressive, brigade canine et crânes rasés nous avons vite compris que devant l'impasse politique pour un Maire qui ne pouvait décemment pas faire fermer une soupe populaire, le trouble à l'ordre public était sa seule porte de sortie. Intelligemment ni les bénévoles, ni les bénéficiaires des repas ne sont tombés dans le panneau. Hier c'est donc un pallier supérieur dans la provocation qu'il fallait que la milice aux ordres de Robert Ménard ne franchissent...


    Vers 20h30, en pleine distribution, une équipe de 4 policiers municipaux est venu interpeller avec une violence inouïe (insultes, placage au sol, coups portés et vêtements arrachés) un sans-abris mangeant dans un coin le repas que nous lui avions servi. Quand nous sommes intervenus pour cesser, en provoquant un attroupement, ces abus policiers insupportables, les agents municipaux se sont alors retournés de façon extrêmement violente contre nous. Appelant des renforts, deux voitures et 6 agents sont arrivés en plus, nous menaçant et faisant usage de leurs bombes lacrymogènes (une adolescente a été directement aspergée sans sommation et alors qu'elle ne faisait rien), usant de violence physique (une bénévole violemment projetée au sol, plusieurs coups portés sans raison apparente), brandissant une matraque (qu'il n'a heureusement pas utilisée) et en dépit des consignes de leur supérieur hiérarchique qui hurlait à ses agents de s’arrêter. Au final c'est une intervention de la Police Nationale qui est venu mettre fin à une situation totalement hors de contrôle de la Municipale qui l'avait provoquée et qui aurait pu se terminer bien plus mal.


    Nous avions à faire à des Policiers Municipaux totalement dépassés par les événements, en panique, visiblement pas formés pour des situations de ce genre et pourtant armés de bombes lacrymogènes, de matraques et de leur fameux « meilleur ami » le pistolet. Fort heureusement aucun d'entre eux ne s'est risqué à le sortir, heureusement la Police Nationale est intervenue assez vite. Entre un manifeste et très inquiétant mouvement de panique de la part de la Municipale et peut-être pour quelques agents un certains plaisir militant, se pose la question de la sécurité des Biterrois. Il est urgent, au vu des éléments d'hier soir, que la Préfecture interrompe immédiatement les brigades nocturnes de la Police Municipale qui n'a visiblement aucune formation pour en assumer les missions.

 Nicolas Cossange
Conseiller Régional PCF et bénévole aux repas partagés « la bonne franquette »

07 avril 2016

SAMEDI 9 AVRIL - RETRAIT DU PROJET DE LA LOI TRAVAIL !

tractpcf34-9avri rectol.jpg

tractpcf34-9avril.verso.jpg

26 mars 2016

DEBAT "COMPANERAS"

eijfgddd.jpg

02 mars 2016

CONTRE L'INSUPPORTABLE !

Tous mobilisés le 9 mars contre la Loi El Khomri

Mercredi 9 mars dans toute la France étudiants et lycéens manifesteront à l'appel de leurs organisations syndicales contre le projet de loi El Khomri. Les cheminots seront en grève nationale, d'autres professions se mobilisent. Ce texte venant après les lois Macron, Rebsamen effacerait cent ans des conquêtes sociales (Temps de travail, heures supplémentaires, droit du travail...).

A Béziers, la section du PCF appelle à participer dès 9 H 30 au rassemblement qui aura lieu au dépôt SNCF( Cours de Sauclières), pour les revendications, contre les sanctions et la fermeture de ce site. Les 500 suppressions d'emplois dans la métallurgie de notre ville ces 4 derniers mois seront aussi au coeur du rassemblement qui clôturera cette journée d'action à 11h 30 devant la sous préfecture.

L'action continuera le 10 mars par la journée de mobilisation des retraités et selon des modalités à définir entreprises par entreprises tout au long du mois de mars, le jeudi 31 étant une journée nationale à l'appel de la CGT.

La section de Béziers du PCF,
mardi 1er mars 2016.

29 février 2016

Adressée à Ministre du Travail, ... l Myriam El Khomri

a pétition " à diffuser contre la mise à mort du code du travail " qu'il faut signer ;

25 février 2016

BÉZIERS : PRIX DE L'EAU !

img857.jpg

17 février 2016

Béziers. Séance du Conseil municipal du 16 février 2016

Débat d'orientation budgétaire : Intervention Aimé COUQUET

Votre présentation du DOB 2016 n'est qu'un exercice de communication dans lequel vous vous complaisez. Vous essayez ainsi de compenser votre déficit d'appréhension de la gestion municipale. Avec celui-ci, vous avez déjà écrit le prochain numéro du journal dit municipal. Dans votre rapport, vous indiquez que « le DOB a vocation à éclairer les choix budgétaires et financiers qui déterminent les priorité pour l'année 2016 et doit permettre à l'assemblée délibérante d'appréhender les conditions d'élaboration du budget primitif ». Cela correspond à l'article L.2312-1 du CGCT modifié par l'article 8 de l'ordonnance du 26 août 2005. Il y est indiqué que ce débat doit être alimenté par une analyse rétrospective et une analyse prospective.

S'agissant de l'analyse rétrospective, il est intéressant d'examiner outre les comptes administratifs des exercices clos, en ce qui nous concerne le compte administratif anticipé de 2015. Nous sommes le 16 février 2016, les comptes de l'année 2015 sont terminés. A ce sujet le contenu du rapport présenté est très succinct. Il ne nous donne pas tous les éléments nécessaires pour une réflexion et un débat. Par exemple :

Les dispositions législatives relatives au budget prévoient que « dans les communes de + de 20.000 hab., préalablement aux débats sur le projet de budget, le Maire présente un rapport sur la situation en matière d'égalité entre les femmes et les hommes intéressant le fonctionnement de la commune, les politiques qu'elle mène sur son territoire et les orientations et programmes de nature à améliorer cette situation » article L.2311-1-2 du CGCT. Je ne l'ai pas trouvé dans le rapport présenté. Également, dans les communes de + 10.000 hab, doit figurer une présentation de la structure et de l'évolution prévisionnelle et exécution des dépenses de personnel, l'évolution des rémunérations, des avantages en nature et de l'évolution du temps de travail. Je fais remarquer que depuis que vous avez été élu Maire, vous n'avez pas présenté le « Bilan social » qui est obligatoire. Pourquoi ?
Je fais remarquer que la rédaction de ces orientations budgétaires pour 2016 entraîne souvent une confusion entre le fonctionnement et l'investissement mais est surtout imprécis :

Point 1.1 : Aujourd'hui, le taux d'évolution des dépenses de fonctionnement N-1 (2015) devrait être connu avec précision. Le rapport se contente de l'évaluer à 1,6 %.

Point 2.2 : Quel est le montant de l'épargne nette 2015 ? L'épargne brute est évaluée à 14,3 Millions d'euros, le remboursement de la dette à 11,04 millions d'euros.

Point 2.1.2 : (charges de personnel). Le rapport fait état d'une augmentation des dépenses de personnel en 2015 sans en préciser le niveau, alors que le maire, en séance publique, a affirmé à de multiples reprises que ces dépenses diminuaient. Quel est, effets du GVT inclus, le taux d'évolution pour les dépenses de personnel ?

Point 2.3 : (AP/CP) Quel est le montant des crédits de paiement à inscrire en 2016 pour les autorisations de programme ?

Point 2.4 : (perspectives budgétaires) Quel est le montant des dépenses totales d'équipement 2016 ?

Point 2.4.2 : (dépenses incontournables) Quel est le coût réel et complet de l'édition du « bulletin » municipal ?

Concernant les impôts sur les ménages taxe foncière et taxe d'habitation, je parle de la part communale qui nous intéresse : en 2013 = + 1,92% ; 2014 = - 3,22% ; 2015 = + 0,9% et en 2016 = + 1%, vous dites « augmentation imputable à l'Etat, révision des valeurs locatives + 1% » mais rien ne vous empêche pour contrebalancer cette augmentation en baissant le taux du même montant. Cela permettrait de ne pas augmenter les impôts communaux.

Je signale aussi que dans les impôts locaux biterrois existe une anomalie, c'est un héritage Couderc, c'est la recette de la TEOM qui a été transférée avec les charges à l'agglo. 2011 : + 37% (encaissé par la commune) ; 2012 = + 2,64% ; 2013 = + 5,14% ; 2014 = + 1,22% ; 2015 = + 0,91% ; 2016 = + 1% cette taxe s'applique sur les valeurs locatives du foncier bâti. La commission locale d'évaluation des transferts de charges (CLET) de l'agglo a évalué le coût du service d'enlèvement et du traitement des ordures ménagères et les recettes, notamment la TEOM. Il s'ensuit que dans l'attribution de compensation revenant à la commune de Béziers, l'agglo rembourse environ 3 millions d'euros de trop perçu. C'est à dire un impôt complémentaire que ne devrait pas payer les Biterrois. En effet, les tribunaux administratifs et le Conseil d'Etat ont statué que la TEOM « n'a pas le caractère d'un prélèvement opéré sur les contribuables en vue de pourvoir à l'ensemble des dépenses budgétaires, mais a exclusivement pour objet de couvrir les dépenses exposées par la collectivité pour assurer l'enlèvement et le traitement des ordures ménagères et non couvertes par des recettes non fiscales ; il en résulte que le produit de cette taxe et, par voie de conséquence, son taux, ne doivent pas être manifestement dis proportionnés par rapport au montant de ces dépenses. Elle ne doit pas assurer plus de 100% des charges du service... »

Enfin, concernant l'analyse prospective, il doit nous être donné les informations fiables permettant d'évaluer le coût de projets en intégrant le coût des investissements, les charges annuelles de fonctionnement et les éventuelles recettes d'exploitation. Ce n'est pas le cas. Vous vous contentez de recopier les propositions que vous avez faites dans votre rapport du DOB de 2015. Ceci démontre à quel point les choses ont peu avancé.

Pour conclure, en abordant les dotations de l'Etat, vous dénoncez, à juste titre son désengagement. Pour la dotation forfaitaire de la ville, sur la période 2015/2017, vous le chiffrez à une diminution de 6 millions d'euros. Puisque les dotations aux collectivités ne sont pas un don généreux, mais la compensation des compétences transférées dans le cadre de la décentralisation, je vous propose de présenter le budget 2016 de la commune en intégrant les sommes que l'Etat nous doit. Cela nous permettrait de mener la bataille politique pour répondre pleinement aux besoins de nos populations, en particulier de plus fragiles et de créer de véritables emplois.