Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 août 2017

BEZIERS - FÊTE DE LA PLANTADE 2017 -PROGRAMME

afficheplantade.jpg

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

01 septembre 2016

FETE DE LA PLANTADE 2016

Midi libre Plantade.jpg

24 août 2016

FÊTE DE LA PLANTADE -BÉZIERS

aff plant.jpg

programme 1 definitif.jpg

beziers,fete de la plantade

programme3 definitif.jpg

08 août 2016

FÊTE DE LA PLANTADE

 beziers,fete de la plantade

06 août 2016

BÉZIERS - UNE RAISON DE PLUS POUR LES DÉMOCRATES DE VENIR À LA PLANTADE

plantade marseillaise.jpg

05 août 2016

La 33e fête de la Plantade tarifée par la municipalité

Le maire de Béziers a adressé un devis au Parti communiste pour la première fois. Réaction des intéressés

Depuis 1984, elle est la fête qui ouvre septembre. Le premier week-end du mois, durant deux jours, le PCF de Béziers mêle débats politiques et convivialité au jardin de la Plantade. Pour cette 33e année, la donne n'est plus la même et cela agace évidemment les organisateurs. Jeudi matin, lors d'un point presse, le conseiller municipal et communautaire Aimé Couquet en tête, ils ont exposé les bouleversements de la municipalité Ménard. "Chaque année, nous adressons une demande à la mairie pour utiliser le jardin de la Plantade, demander les tables, chaises, sono... Le maire nous a donné l'autorisation, mais nous a présenté un devis." Total de la facture : 13 160,14 € la fête. "Depuis 33 ans, malgré toutes les municipalités successives, aucune ne nous a fait payer quoi que ce soit. Ni nous, ni aucun autre parti. C'est la première fois", ajoute Aimé Couquet se sentant particulièrement visé. Explications : "Il n'y avait pas jusqu'ici de tarification pour le jardin de la Plantade. C'est le 6 juin dernier qu'a été mis en place un tarif de location." Même si le PCF est le seul parti politique à organiser une fête au sein de la ville, il parle "pour montrer, par rapport à la vie démocratique et toutes les organisations politiques quelle qu'elles soient, comment Robert Ménard - comme pour l'ABCR pour laquelle il a été condamné - n'interdit pas, mais demande des frais importants."

706,65€ pour un jour de fête

Selon le parti, ce sont 3 000 personnes qui fréquentent ce week-end jusque-là gracieux. "Ce n'est pas une secte qui se réunit. L'entrée est gratuite et la fête est ouverte à tout le monde", renchérit Aimé Couquet. Qui trouve le devis exorbitant signé de la main d'un maire qui "veut exercer une pression politique sur un parti qui ne lui fait pas de concession". Quoi qu'il en soit, la décision est prise. Pour réduire les coûts et ne rien annuler, la fête a été concentrée sur la journée du dimanche. De ce fait, la mise à disposition du jardin et la journée de gardiennage de trois agents (majorée, car un dimanche) coûteront finalement 706,65 €. Le matériel sera directement amené par les camarades. "Elle aura lieu avec les mêmes objectifs que depuis 32 ans : que les Biterrois et bien d'autres participent à la rentrée politique, avance Paul Barbazange, secrétaire de la section de Béziers. Nous veillerons à ce que l'aspect festif reste le même et que le côté politique soit, disons-le humblement, meilleur que d'habitude." "Nous ne sommes pas les seuls (les Allées de la Démocratie sont concernées) et il faut que la population comprenne ce qui est en train de se passer. Au-delà de l'économie, il y a taxation supplémentaire des milieux populaires. On organise à notre façon la résistance", conclut le secrétaire.

MIDI LIBRE du 5 août 2016

09 août 2015

BÉZIERS - FÊTEde la PLANTADE

bandeau P Laurent.jpg

29 juin 2014

BÉZIERS - CLUB DE VOLLEY : REBONDS ?

Béziers, le 28 juin 2014,

Au cours du débat sur le financement des clubs sportifs, séance du 24 juin, et pour soulager les finances de la commune, Robert Ménard a exhorté les patrons Biterrois à devenir des mécènes. Il a promis d'aller lui-même rechercher des sponsors. Dans l'attente, il a fait adopter, à l'unanimité, une délibération portant sur le report du remboursement de l'avance de 100.000 euros, dus par le club de Volley Béziers Angels à la ville, et qu'un « contrat d'objectifs en cours d'élaboration couvrira les saisons 2014/2015, 2015/2016 et 2016/2017, sera prochainement soumis à l'approbation du conseil municipal ». Trois jours après le Maire retourne la veste, au cours d'un point de presse, il annonce que « la ville s'engagerait à ne pas réclamer les 100.000 euros dus par le club à la mairie, qu'elle comblerait également son déficit de 150.000 euros. Le loyer de 9.000 euros serait supprimé et qu'il n'y aurait plus de contrat d'objectifs. »

Quelle leçon de « démocratie ! » Cette position autoritaire est contraire à tous les principes démocratiques inscrits dans les règles de gestion de collectivités territoriales et de la République. Au-delà du problème de fond qui est posé sur les financements publics et privés des clubs sportifs, amateurs ou professionnels, et qui a été débattu au cours de la séance du conseil, Robert Ménard, prend tous les autres élus pour des potiches !

Aimé COUQUET, Conseiller municipal, Conseiller communautaire

 

24 mai 2014

défendons TVsud et son personnel - pétition

défendons TVsud et la tauromachie :Tendido Sud, SUERTE, Noir et Blanc

   V_SUD_logo_2011 

Sauvons TV Sud : pétition :

Le Groupe Médias du Sud, entreprise regroupant les chaînes locales, LCM, TV Sud Montpellier, TV Sud Camargue-Cévennes et TV Sud PO, dont la fréquence vient de lui être attribuée, envisage de déposer le bilan à la fin juin, a annoncé mardi à Montpellier son président Christophe Musset.

Cela signifie 80 licenciements, mais la fin d'émissions souvent pluralistes concernat notre région

http://www.petitions24.net/sauvons_tv_sud

11 décembre 2013

BÉZIERS : ASSEMBLÉE POPULAIRE

La liste ALTERNATIVE POPULAIRE BITERROISE organise

VENDREDI 13 DÉCEMBRE à 18 heures 30

en son local de campagne, 2 rue Voltaire une ASSEMBLÉE CITOYENNE :

" services publics au service de la population :

tarifs sociaux, gratuité, fiscalité et gestion d'une commune..."

02 septembre 2013

BÉZIERS - FÊTE DE LA PLANTADE 2013

PROGRAMME 2013

 SAMEDI 7 SEPTEMBRE

16h -OUVERTUREde la Fête de la Plantade

17h30 - DÉBAT« COMMUNES, NATIONS, UNION EUROPÉENNE »

19h - RENCONTRE-DÉBAT avec les jeunes au stand de la Jeunesse Communiste

20h - REPAS FRATERNEL -menu à 12 euros:moules farcies, fromage, des­sert, vin et pain à volonté. (s'inscrire dés votre arrivée sur la fête)

21h -KARAOKÉ GÉANT

DIMANCHE 8 SEPTEMBRE

7h30 – 8h30: inscriptions auCONCOURS DE PÊCHE(quai du commandant Cousteau) ayant lieu de8h30à10h30 (remise des prix à 11h sur la fête)

9h - VIDE GRENIER,emplacement gratuit et réservé uniquement aux particuliers.

11h – DÉBAT« LESÉLECTIONS MUCIPALES DE 2014, L'AUSTÉRITE... »

12h30 -APÉRITIF CITOYEN et FRATERNEL

13h - REPAS REPUBLICAIN-menu à 12 euros :paëlla, fromage, dessert, vin et pain à volonté (s'inscrire dés votre arrivée sur la fête)

14h30 - CONCOURS DE PÉTANQUEorganisé par laFanny Pétanquede Béziers

15h -LOTOtraditionnel, nombreux filets garnis

15h30 – DÉBAT :« ETRE JEUNE ET COMMUNISTE EN 2013 »

17h00 -CONCERT:Une musique qui adouci la voute plantaire et renforce les adducteurs, à base de Funk et de Reggae pour servir des chansons aux textes originaux et percutants.  Prenez un chaudron, mettez un gros son à une batterie bien groovie, faites une liaison avec une contrebasse grassouillette, laissez mijoter, rajoutez une voix gros moteur et couvrez le tout avec une guitare chargé d’épices sous-jacentes. Laissez-vous réchauffer à feux vif une heure trente.

19h -tirage de laTOMBOLA

19h 30 - CLOTUREde la Fête

Diverses associations et organisations progressistes et humanitaires seront sur la Fête: Association Contre le Harcèlement Moral (ACHM34), Association Burkina Solidarité « Dem Démé » , Association pour le Développement des Échanges Pé­dagogiques France–Viêt-Nam (ADEP), ATTAC, Cercle Populaire Joseph LAZARE, France Algérie, France Cuba Hérault, France Palestine Solidarité, Union Locale CGT de Béziers, Union des Étudiants Communistes de Montpellier, Jeunes Communistes 34, Liste Front de Gauche menée par Aimé Couquet pour les élections municipales 2014.

Et durant ces deux jours : restauration rapide et buvette

Jardin de la Plantade, près du Moulin de Bagnols - av. Valentin Duc (route de Murviel) - BÉZIERS

 Entrée gratuite

 Pour tous renseignements : PCF 2 rue Voltaire BEZIERS 04 67 76 43 78http://bezierspcf.centerblog.net

04 août 2013

DIMANCHE 11 AOUT :MARCHE DE LA PAIX EN BITERROIS

Marche de la Paix à Péret

 Chaque année depuis l’été 2000 le collectif pacifiste du Biterrois organise une Marche de la Paix pour commémorer l’explosion des deux bombes atomiques qui ont eu lieu les 6 et 9 août 1945 à Hiroshima et Nagasaki

Les militants pacifistes entendent attirer l’attention sur les risques que comporte pour l’humanité la course à l’armement nucléaire qui se poursuit malgré le Traité de Non Prolifération signé par diverses nations dont les puissances nucléaires les plus pourvues en matériel.

C’est aussi l’occasion d’une réflexion sur les problèmes de la paix et du désarmement du moment. Les pacifistes dénoncent les folles dépenses pour les œuvres de mort alors qu’elles sont tellement indispensables aux œuvres de vie. Ils demandent que la décennie d’une culture de paix et de non-violence décrétée au plan international ne reste pas un vœu pieux. En fait la question de la paix est inséparable de celle de la justice et du développement.

Chaque année les pacifistes du Biterrois sollicitent, au gré de leurs contacts, une municipalité pour accueillir leur initiative. Celle de Péret a accepté de répondre à une telle sollicitation et l’édition 2013 de la  Marche de la Paix se fera sur cette commune le DIMANCHE 11 AOÛT.

Le départ de la marche aura lieu à 10h 30 sur la place de l’église et un circuit que l’on peut parcourir en 1 h 30 ramènera les marcheurs à la mairie où un apéritif sera offert aux participants. Comme c’est la tradition, un pique-nique sorti du sac complètera cette manifestation. Alors « En avant marche » !

Pour les Biterrois, comme chaque année,  un covoiturage est prévu, rendez-vous à 9 h 30 sur le parking du Petit Casino.

09 mars 2012

HÉRAULT - PRIORITÉ à L'ÉDUCATION !

beziers,herault,

PRIORITÉ à L'ÉDUCATION ! JEUDI 15 MARS – 20H30
Le Front de Gauche 34 organise une RÉUNION PUBLIQUE sur l'éducation et invite les enseignants, les parents, les étudiants...
à la Colonie Espagnole rue de la Vieille Citadelle - Béziers


RÉUNION DÉBAT animée par Jacques QUÉDEVILLE, secrétaire du PG Biterrois,

avec
Gérard ASCHIERI Responsable éducation au Conseil National de campagne de Jean-Luc Mélenchon,
René REVOL, Maire de Grabels et porte parole du candidat Jean-Luc Mélenchon en Languedoc-Roussillon,
Paul BARBAZANGE, membre du Conseil National du PCF, (professeur des écoles en Biterrois),
Michel PASSET, Secrétaire départemental du PCF 34, (maire-adjoint Montpellier).

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Dépenser pour l’école, c’est investir pour l’avenir de la Nation. Nous stopperons dès le début de la prochaine législature les suppressions de postes et engagerons un plan de recrutement dans l’Éducation nationale sous statut de la Fonction publique d’État rétablissant, notamment, tous les postes supprimés depuis 2007. Dans l’immédiat, nous proposons de porter la part du budget de l’état consacré à l’éducation de 5,6 % à 7 % du PIB."

------------------------------------------------------------------------------------------------------

25 mai 2011

Pauvre Rugby où l'argent devient roi !

 

Béziers le 25 mai 2011

Communiqué d'Aimé COUQUET, ex-joueur et dirigeant d'un club de rugby amateur

A Béziers, le club de rugby phare, l'ASB passe de mains en mains. De Nicollin à Joseph Francis puis à Christian Portes et, dernier soubresaut, à Cédric Bistué. Je ne conteste pas l'attachement de ces personnes à ce sport magnifique et prenant, mais je constate qu'ils sont tous chefs d'entreprises. Les prises en main du club se sont faites, au début à coups de millions d'euros maintenant nous n'en sommes plus qu'à coups de centaines de milliers d'euros ! Le rugby de haut niveau, nécessaire au sport de masse, est gangrené par l'argent. Les valeurs intrinsèques de ce sport sont bafouées par ces appels de fonds permanents.

Nous ne sommes pas les seuls à souffrir. Pour ne pas sortir de l'Hérault, le Montpellier Hérault Rugby vient d'être pris d'assaut par un autre chef d'entreprise, Mohed Altrad qui « injecte » 2,4 millions d'euros dans la caisse du club. Pendant ce temps, les employés d'un des sites de son entreprise à Florensac craignent la fermeture d'un atelier de 12 salariés.

Au niveau de l'Etat, le budget du sport ne représente que 0,14 % du budget national. Cela explique la fermeture de certains CREPS, la fin des Directions Départementales de la Jeunesse et des Sports, le non remplacement des fonctionnaires partant à la retraite et l'étranglement financier des collectivités territoriales.

Tout est mis en oeuvre pour transférer les pratiques sportives du public vers le privé. L'objectif est la marchandisation de l'éducation, du temps libre et du sport en s'offrant de nouveaux marchés : gestion des installations, encadrement des pratiques et formation. Non, le sport n'est pas une marchandise.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

01 juillet 2010

RUGBY A BÉZIERS...

La Société Anonyme Sportive Professionnelle Béziers Rugby, les résultats et son financement public.

Au cours des séances du Conseil Municipal de Béziers des 22 septembre 2008, 24 juin 2009 et 28 juin 2010, l'adoption des conventions entre la ville de Béziers et la SASP Béziers Rugby, ont chaque fois relancé le débat de fond sur le sport amateur et professionnel. Au cours de cette dernière réunion, Aimé Couquet (conseiller communiste) a comparé le fonctionnement et les résultats des clubs de rugby amateur, celui de Riquet XV et de l'entente Vendres-Lespignan qui venaient, la veille, de devenir respectivement Champion de France de 2ème série et de Fédérale 3 avec Béziers Rugby, club professionnel, jouant en Fédérale 1.

Puis il a continué déclarant notamment: « De nombreuses personnes nous dirons, « c'est du sport dans un cas comme dans l'autre ». Elles feront la différence seulement entre le sport d'élite et le sport amateur. Pourtant la différence est importante. Dans le cas du rugby des deux clubs amateurs, nous nous apercevons qu'au delà des bons résultats (ce n'est pas toujours le cas), il existe entre les joueurs, les supporters et même avec une grande partie de la population des agglomérations concernées, une véritable communion populaire. Dans leur stade, le public est placé sans distinction de classes sociales, il vit ensemble le déroulement du jeu et peut se retrouver ensuite pour participer à la troisième mi-temps avec les joueurs, les dirigeants et les supporters attitrés du club.

Les responsables des clubs amateurs sont généralement bénévoles. Pourtant, ensemble, joueurs, dirigeants, supporters et public vivent parfois sans être pleinement conscients des vertus du sport : solidarité, respect des règles, mixité sociale, honneur d'un club ou d'une localité.

Par contre dans le cas du rugby professionnel dans lequel est englué l'ASB Rugby (SASP), nous retrouvons la face cachée d'un sport professionnel qui a intégré, tant dans les structures de gestion que dans les structures mentales, y compris les joueurs, la pensée du système du « sport-business ». Par exemple, dans les tribunes du stade de la Méditerranée, chacun reste à sa place dans « l'espace des positions sociales ».

Loin des vertus du sport que conservent les clubs amateurs, le sport spectacle professionnel devient un produit social s'inscrivant pleinement dans la logique libérale et marchande vers laquelle tend notre société : compétition exacerbée, culte de la performance à tout prix, narcissisme et individualisme.

Oui, le sport a besoin d'argent public mais ne cédons pas à la facilité, soutenons le sport amateur, de masse, porteur de valeurs humaines. Retrouvons autour des manifestations sportives un public populaire, non engoncé dans des positions sociales, et alors pourra vivre un sport d'élite, issu de la masse, le plus indépendant possible de la marchandisation et de la célébration médiatique.»

04 juillet 2009

RUGBY à BÉZIERS: ASBH/MUNICIPALITÉ???

Communiqué d'Aimé COUQUET, Conseiller Municipal PCF, NPA et  citoyens:

Devant le Conseil Municipal réuni en commission générale le 3 juillet, M. Joseph Francis, Président de l'ASBH est venu présenter la situation du club après la saison sportive 2008-2009. Il a fait part de toutes ses bonnes intentions pour l'avenir. Auparavant, son conseil financier et administratif avait surtout insisté sur le passif de la succession Niccolin au moment de la reddition des comptes.

Dans le débat, j'ai fait remarquer que le Maire, dans la précipitation, avait fait adopter par la majorité du Conseil Municipal, le 24 juin, un avenant au contrat d'objectif de la période 2008-2012 (dont le contenu correspond à un club évoluant en Pro D2) ayant pour but de maintenir la subvention et de l'augmenter de 100.000 €, alors que l'ASBH est reléguée en Fédérale 1. Ces décisions ont été prises par la majorité sans que le budget prévisionnel de la saison 2009-2010 transmis à la DNACG nous ait été présenté comme le prévoit le Titre II du contrat d'objectif. C'est d'autant plus précipité que l'assemblée générale de la SASP rugby ne s'est pas encore tenue. Ainsi, les bilans et comptes de résultat du dernier exercice clos ne sont pas connus.

En conséquence, la commission mixte Ville/Béziers rugby chargée d'évaluer et contrôler l'application du contrat d'objectif ne s'est pas encore réunie. A quoi sert ce contrat d'objectif s'il n'est pas opposable? Sinon une fois de plus, d'énumérer toute une série de bonnes intentions. Nous savons que «l'enfer est pavé de bonnes intentions»!

Par exemple, j'ai demandé pourquoi le poste «repas» était maintenu à un chiffre aussi élevé. L'adjoint aux sports m'a répondu: «C'est pour le Centre de Formation»! Il ne faudrait pas que l'arbre cache la forêt! Mais pas de chance, si l'adjoint avait lu le contrat d'objectif, il aurait vu qu'au Titre II, sous la rubrique «achat de repas et cocktails», il est précisé ceci: «Pour chaque rencontre jouée à domicile, la ville achète à Béziers Rugby: 21 cocktails loges présidentielles, 21 repas officiels après matchs... Le montant de ces prestations s'élèvent à 31.843 €!»

Il y a certainement des économies à faire. Surtout au moment où dans notre ville les licenciements se font par petits paquets dans les petites et moyennes entreprises, que la Cameron, principal employeur privé, licencie des centaines d'employés, on ne peut être que rigoureux dans la gestion des fonds publics.

Je propose à Monsieur Raymond COUDERC, Sénateur, Maire et Président de la communauté d'agglomération qui perçoit des indemnités en conséquence, de prendre à sa charge ces frais de réception. Les indemnités d'élus sont faites pour ça. Et, cette façon de procéder lui évitera, peut-être de payer l'impôt sur la fortune?

Il est grand temps que les biterroises et les biterrois regardent, en face et ensemble, la situation du sport dans notre ville et notamment quelle place et quels moyens peuvent être consacrés au sport professionnel pour ne pas nuire au sport amateur et de masse! Un grand débat public doit être organisé dans le temps, sinon tous les ans on va nous présenter une facture de plus en plus lourde.

le 4 juillet 2009

13:30 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rugby, asbh