Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11 août 2017

BEZIERS - FÊTE DE LA PLANTADE 2017 -PROGRAMME

afficheplantade.jpg

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

beziers,fete de la plantade,pcf bÉziers

03 août 2017

feria de Béziers - bodega Cercle populaire

bkljombfeailpndl.jpg

01 septembre 2016

FETE DE LA PLANTADE 2016

Midi libre Plantade.jpg

24 août 2016

FÊTE DE LA PLANTADE -BÉZIERS

aff plant.jpg

programme 1 definitif.jpg

beziers,fete de la plantade

programme3 definitif.jpg

19 août 2016

BÉZIERS : LA PLANTADE 2016 MALGRÉ R. MÉNARD !

fete de la plantade,bÉziersC'est le nom d'un agréable jardin public de Béziers, situé au bord de l'Orb, entre les quartiers populaires du Faubourg et du Four à Chaux. C'est aussi le nom que les communistes du Biterrois donnent à leur fête annuelle qu'ils tiennent sur le lieu, le premier week-end de septembre, pendant deux jours.

Une fête populaire, festive, ouverte au tissu associatif, gratuite. La Plantade marque la rentrée politique dans le Biterrois et attire outre les adhérents et les sympathisants, ceux qui s'intéressent à l'actualité politique. Depuis 1984, toutes les municipalités qui se sont succédées, de droite ou de gauche ont permis que la fête se déroule dans les meilleures conditions. Le Maire d'ultra droite en a décidé autrement. Il frappe à la caisse. Robert Ménard dit appliquer la loi. Mais la constitution reconnaît l'activité politique comme essentielle dans la vie du pays. Elle permet le financement des partis politiques par l'Etat. D'ailleurs ses amis politiques ne s'en privent pas.
L'attaque contre les communistes s'inscrit dans un parti pris idéologique dont témoignent les multiples affiches municipales promouvant les ténors du l'ultra droite. La publicité faite sur panneaux municipaux d'une messe aux arènes lors de la Féria, au beau milieu d'un quartier populaire habité majoritairement par une population issue de l'immigration, ne contrevient pas seulement aux principes de la laïcité, c'est une provocation.

La fête de La Plantade se fera sur un jour, le dimanche 4 septembre 2016. Elle aura pour thème : « Contre le terrorisme : paix, emploi, justice sociale ».

Aimé COUQUET, Conseiller municipal PCF-Front de Gauche - Béziers le 8 août 2016,

08 août 2016

FÊTE DE LA PLANTADE

 beziers,fete de la plantade

06 août 2016

BÉZIERS - UNE RAISON DE PLUS POUR LES DÉMOCRATES DE VENIR À LA PLANTADE

plantade marseillaise.jpg

05 août 2016

La 33e fête de la Plantade tarifée par la municipalité

Le maire de Béziers a adressé un devis au Parti communiste pour la première fois. Réaction des intéressés

Depuis 1984, elle est la fête qui ouvre septembre. Le premier week-end du mois, durant deux jours, le PCF de Béziers mêle débats politiques et convivialité au jardin de la Plantade. Pour cette 33e année, la donne n'est plus la même et cela agace évidemment les organisateurs. Jeudi matin, lors d'un point presse, le conseiller municipal et communautaire Aimé Couquet en tête, ils ont exposé les bouleversements de la municipalité Ménard. "Chaque année, nous adressons une demande à la mairie pour utiliser le jardin de la Plantade, demander les tables, chaises, sono... Le maire nous a donné l'autorisation, mais nous a présenté un devis." Total de la facture : 13 160,14 € la fête. "Depuis 33 ans, malgré toutes les municipalités successives, aucune ne nous a fait payer quoi que ce soit. Ni nous, ni aucun autre parti. C'est la première fois", ajoute Aimé Couquet se sentant particulièrement visé. Explications : "Il n'y avait pas jusqu'ici de tarification pour le jardin de la Plantade. C'est le 6 juin dernier qu'a été mis en place un tarif de location." Même si le PCF est le seul parti politique à organiser une fête au sein de la ville, il parle "pour montrer, par rapport à la vie démocratique et toutes les organisations politiques quelle qu'elles soient, comment Robert Ménard - comme pour l'ABCR pour laquelle il a été condamné - n'interdit pas, mais demande des frais importants."

706,65€ pour un jour de fête

Selon le parti, ce sont 3 000 personnes qui fréquentent ce week-end jusque-là gracieux. "Ce n'est pas une secte qui se réunit. L'entrée est gratuite et la fête est ouverte à tout le monde", renchérit Aimé Couquet. Qui trouve le devis exorbitant signé de la main d'un maire qui "veut exercer une pression politique sur un parti qui ne lui fait pas de concession". Quoi qu'il en soit, la décision est prise. Pour réduire les coûts et ne rien annuler, la fête a été concentrée sur la journée du dimanche. De ce fait, la mise à disposition du jardin et la journée de gardiennage de trois agents (majorée, car un dimanche) coûteront finalement 706,65 €. Le matériel sera directement amené par les camarades. "Elle aura lieu avec les mêmes objectifs que depuis 32 ans : que les Biterrois et bien d'autres participent à la rentrée politique, avance Paul Barbazange, secrétaire de la section de Béziers. Nous veillerons à ce que l'aspect festif reste le même et que le côté politique soit, disons-le humblement, meilleur que d'habitude." "Nous ne sommes pas les seuls (les Allées de la Démocratie sont concernées) et il faut que la population comprenne ce qui est en train de se passer. Au-delà de l'économie, il y a taxation supplémentaire des milieux populaires. On organise à notre façon la résistance", conclut le secrétaire.

MIDI LIBRE du 5 août 2016

21 juillet 2016

FERIA DE BÉZIERS 2016 - BODEGA du CERCLE POPULAIRE

beziers,feria de bÉziers

26 août 2015

BÉZIERS - PROGRAMME de la FÊTE de la PLANTADE

Programme fête 2015 A.jpg

Programme fête 2015B.jpg

Programme fête 2015 C.jpg

Programme fête 2015 D.jpg

 

02 août 2015

FERIA de BÉZIERS - BODEGA du CERCLE POPULAIRE JOSEPH LAZARE

Chers Amis,

Du mercredi 12 août au dimanche 16 août 2015, le Cercle Populaire Joseph Lazare nous informe qu'il tient sa traditionnelle bodega, moment de convivialité, de rencontres et d'échanges. Ce sera aussi pour les citoyens qui s'y rendront l'occasion d'aborder les sujets de l'actualité locale, nationale et internationale...

La Féria est bien entendu le symbole Biterrois de la fête, de la musique et du di­vertissement. Mais en parallèle, au 2 rue Voltaire, nous pourrons ensemble, débattre des combats à mener et ampli­fier notamment contre l’austérité, pour l’augmentation des salaires et des pensions. La Fête de la Plantade des 5 et 6 septembre 2015, aura lieu avec la participation de Pierre Laurent (secrétaire national du PCF) et sera le lancement des élections régionales de décembre 2015.

Tout cela en dégustant la sangria, les tapas et des plats aux parfums méditerra­néens...
Bonne Féria 2015 à toutes et tous.

Le secrétariat de la section du PCF de Béziers.

beziers,cercle populaire

04 décembre 2014

BÉZIERS : LAICITÉ ET RESPECT DE LA LOI (lettre et réponse)

beziers,creche béziers,biterrois,laicité,aimé couquet,pcf beziers,robert menard

img376.jpg

img377.jpg

06 novembre 2014

MÉNARD : BILAN IRRÉVÉRENCIEUX !

Grâce à notre célèbre maire, on connaît Béziers partout : la douceur de vivre, la richesse des magasins fermés, le canal sans arbres ? Pas du tout, c'est pour ces décisions. Voyons en quelques unes. Plus de paraboles aux balcons, plus de linge aux fenêtres, plus de saletés de chiens, de chats, d'individus sur le trottoirs, plus de crachats dans les rues, sinon : 35 €. Depuis le agents de police municipale vont par trois : un regarde par terre, un en l'air, le troisième accompagne les deux autres, uniquement dans le centre ville où vivent les déshérités ; on sait bien qu'ailleurs les chiens ne crottent pas et que l'on crache dans des crachoirs portés en bandoulière. Pourchassons les pigeons et les étourneaux, à 35 € la déjection, la ville sera plus riche que l'état et on nous remboursera nos impôts.

En août, pas de joyeuses bandas pour ouvrir la féria mais un solennel harmonium : messe dans les arènes. Le défunts : toros, chevaux, toreros sont montés directement au ciel. Quand j'ai préparé ma gardiane de toro, une odeur d'encens flottait dans la cuisine. Je n'ai pas aimé la viande, elle suintait l'eau bénite. Pour Noël, crèche dans l'entrée de la mairie, maison de la République laïque. Du passé faisons table rase, rajeunissons cette vielle coutume. M. le maire, je vous propose : vous-même en petit jésus (pas de paille, un matelas bien moufle) Marine votre maman, Zemmour votre papa, Faurisson, Soral, Dieudonné pour rois mages, vos amis choisiront leurs rôles de ravis. On gardera le boeuf et l'âne, on ne change pas tout la même année. Pour le moment, pas plus. Que son dieu l'envoie au diable...comptons sur nous, c'est plus sûr.

Line MAUREL

03 septembre 2014

BÉZIERS : A PROPOS DE LA FÊTE DE LA PLANTADE

img313.jpg

beziers,fete de la plantade,pcf beziers

24 mai 2014

défendons TVsud et son personnel - pétition

défendons TVsud et la tauromachie :Tendido Sud, SUERTE, Noir et Blanc

   V_SUD_logo_2011 

Sauvons TV Sud : pétition :

Le Groupe Médias du Sud, entreprise regroupant les chaînes locales, LCM, TV Sud Montpellier, TV Sud Camargue-Cévennes et TV Sud PO, dont la fréquence vient de lui être attribuée, envisage de déposer le bilan à la fin juin, a annoncé mardi à Montpellier son président Christophe Musset.

Cela signifie 80 licenciements, mais la fin d'émissions souvent pluralistes concernat notre région

http://www.petitions24.net/sauvons_tv_sud

22 janvier 2014

Que pensez-vous des calendrettes ? Etes vous favorable à leur développement (au détriment de l’école publique) sur la ville ?”

Voici la réponse d'Aimé COUQUET à cette question : 
 
“Oui, les langues régionales comme l’occitan doivent avoir toute leur place dans l’enseignement public. La question de l’avenir des Calendretas n’a de sens que posée par rapport à l’état du service public et donc de ce que chacun fait, militants des Calendretas compris, pour l’amélioration radicale de ce service public. Il ne faudrait pas que le développement des Calendretas, transformées en écoles privées, deviennent un empêchement à la mixité sociale, l’école publique restant réservée aux pauvres (voir la composition sociale des écoles des quartiers paupérisés de Béziers). Il est vrai que cette tendance est renforcée par les difficultés rencontrées par l’école publique à partir des mauvaises mesures prises par les gouvernements de droite et socialiste : des pratiques pédagogiques en régression, la formation des enseignants a été détruite notamment en occitan ; l’abandon officiel de la promotion de tous pour un socle commun ; la carence publique face à la question de l’enseignement des langues locales (effondrement du nombre de postes au CAPES) ; le déclin du français face à l’anglais.
 
Il n’y a pas d’issue locale si n’est pas menée une rude bataille pour la remise à niveau du service public. Il faudra faire l’état des lieux : enfants non scolarisés (nombreux dans notre ville), gratuité des transports scolaires et cantines, laïcité, état de l’enseignement de l’occitan dans le public et le privé, où en est le débat entre les parents d’élèves, les enseignants et leurs syndicats, les élus...Cela permettra d’avoir un état des lieux complet au niveau municipal sur des objectifs locaux possibles qui seront certainement en rupture avec ce qui s’est fait depuis les dernières années. Il faudra une bonne mobilisation et prendre sur cette base des mesures locales qui auront des incidences sur les budgets locaux. Elles permettront d’œuvrer sans attendre une réorientation nationale. Les calendretas, leurs enseignants, leurs parents d’élèves, leurs administrateurs et leurs militants y ont toute leur place.
 
Aimé COUQUET liste "alternative populaire biterroise

aimé couquet

02 septembre 2013

BÉZIERS - FÊTE DE LA PLANTADE 2013

PROGRAMME 2013

 SAMEDI 7 SEPTEMBRE

16h -OUVERTUREde la Fête de la Plantade

17h30 - DÉBAT« COMMUNES, NATIONS, UNION EUROPÉENNE »

19h - RENCONTRE-DÉBAT avec les jeunes au stand de la Jeunesse Communiste

20h - REPAS FRATERNEL -menu à 12 euros:moules farcies, fromage, des­sert, vin et pain à volonté. (s'inscrire dés votre arrivée sur la fête)

21h -KARAOKÉ GÉANT

DIMANCHE 8 SEPTEMBRE

7h30 – 8h30: inscriptions auCONCOURS DE PÊCHE(quai du commandant Cousteau) ayant lieu de8h30à10h30 (remise des prix à 11h sur la fête)

9h - VIDE GRENIER,emplacement gratuit et réservé uniquement aux particuliers.

11h – DÉBAT« LESÉLECTIONS MUCIPALES DE 2014, L'AUSTÉRITE... »

12h30 -APÉRITIF CITOYEN et FRATERNEL

13h - REPAS REPUBLICAIN-menu à 12 euros :paëlla, fromage, dessert, vin et pain à volonté (s'inscrire dés votre arrivée sur la fête)

14h30 - CONCOURS DE PÉTANQUEorganisé par laFanny Pétanquede Béziers

15h -LOTOtraditionnel, nombreux filets garnis

15h30 – DÉBAT :« ETRE JEUNE ET COMMUNISTE EN 2013 »

17h00 -CONCERT:Une musique qui adouci la voute plantaire et renforce les adducteurs, à base de Funk et de Reggae pour servir des chansons aux textes originaux et percutants.  Prenez un chaudron, mettez un gros son à une batterie bien groovie, faites une liaison avec une contrebasse grassouillette, laissez mijoter, rajoutez une voix gros moteur et couvrez le tout avec une guitare chargé d’épices sous-jacentes. Laissez-vous réchauffer à feux vif une heure trente.

19h -tirage de laTOMBOLA

19h 30 - CLOTUREde la Fête

Diverses associations et organisations progressistes et humanitaires seront sur la Fête: Association Contre le Harcèlement Moral (ACHM34), Association Burkina Solidarité « Dem Démé » , Association pour le Développement des Échanges Pé­dagogiques France–Viêt-Nam (ADEP), ATTAC, Cercle Populaire Joseph LAZARE, France Algérie, France Cuba Hérault, France Palestine Solidarité, Union Locale CGT de Béziers, Union des Étudiants Communistes de Montpellier, Jeunes Communistes 34, Liste Front de Gauche menée par Aimé Couquet pour les élections municipales 2014.

Et durant ces deux jours : restauration rapide et buvette

Jardin de la Plantade, près du Moulin de Bagnols - av. Valentin Duc (route de Murviel) - BÉZIERS

 Entrée gratuite

 Pour tous renseignements : PCF 2 rue Voltaire BEZIERS 04 67 76 43 78http://bezierspcf.centerblog.net

21 février 2013

LE TRAIN JAUNE MENACÉ DE PRIVATISATION

IMPORTANT : LE TRAIN JAUNE MENACÉ DE PRIVATISATION par la RÉGION LANGUEDOC-ROUSSILLON !!

Une pétition est d’ores et déjà en ligne en cliquant sur le lien ci-contre : http://www.petitions24.net/trainjaune

Une nouvelle bataille du Rail qui s’annonce.

A signer! logocgt.jpg

 

12 novembre 2012

« La progression du port du voile en France interpelle, quelle condition féminine dans le cadre des valeurs républicaines et laïques ?"

Sur ce thème, plus d'une cinquantaine de biterroises et de biterrois ont débattu deux heures durant vendredi soir à l'appel de France-Algérie Béziers et de la section du Parti communiste. Des femmes sont intervenues nombreuses, déterminées, diverses dans leurs approches. Organiser ce débat avait paru à certains difficile pour ne pas dire plus : dangereux, car porteur de possibles germes de nouvelles divisions dans le camp des exploités. Il n'en a rien été, bien au contraire. L'ensemble des participants a marqué sa satisfaction, la seule réserve entendue étant qu'on aurait dû "aller plus loin". La participation de plusieurs jeunes musulmanes voilées, affirmant leur conviction religieuse, pour certaines militantes dans des associations démocratiques, la qualité des interventions liminaires et la volonté unanime de mieux comprendre et se comprendre ont contribué à ce résultat. 

L'exposé liminaire, à deux voix, à permis à des militantes de France Algérie de rappeler quelques étapes essentielles dans notre pays de la conquête des droits par les femmes :

- Entre autres, droit de vote en 1944 !

- Droit d'avoir un compte en banque,

- De travailler sans autorisation du mari en 1966 !

- Contraception et IVG dans les années 1970.

Toujours les luttes, toujours l'oppression de la classe dominante.

Nous ne reprendrons pas ici de façon exhaustive toutes les étapes énumérées, mais cela situe le débat pour la France. Conquêtes difficiles, portant en elles le risque de retours en arrière: actuellement non remboursement total de la pilule. 

La deuxième intervenante insistant quant à elle sur la diversité des situations en France, en Algérie, dans d'autres pays... En France selon l'âge, les prises de partis, religieuses, idéologiques, la situation familiale, la pauvreté qui frappe si particulièrement les femmes, l'habitat, le rapport à l'emploi... La question spécifique de l'école et du fondement laïque de notre République. Ainsi lancé les échanges ont touché à l'essentiel. 

Essayer de tout retranscrire, sans hiérarchiser n'est pas facile. J'assume mes choix et retracent ce que fût le débat.  D'abord l'idée de "mouvement", mouvement émancipateur sur la longue durée avec les risques constant de retour en arrière. C'est bien le cas chez nous, de nos grands mères en noir du jour du décès de leur mari au retour du voile imposé par la force dans certaines circonstances familiales, religieuses, sociales.Le combat toujours à mener pour l'émancipation ne se mène jamais dans des circonstances identiques.Dans notre pays la quête centenaire de plus de libertés individuelles réelles, l'effort d'émancipation envers les pressions intégristes religieuses d'où qu'elles viennent et quelles qu'en soient la forme. Processions publiques autrefois, symboles religieux comme la kippa, la croix, la barbe des Sikhs... Où commence l'ostentation ? Où s'arrête la liberté individuelle ?

La situation de tous les immigrés, immigrés pour toujours dans leur terre d'accueil et à leur retour dans leur pays de naissance. La balance continuelle entre volonté d'intégration et replis communautaires, chacune des attitudes portant risques et avantages.

Une camarade française d'origine chilienne a souligné la permanente volonté des colonisateurs d'imposer aux individus des peuples colonisés leurs vêtements, citant sa difficulté personnelle à sortir habillée de son poncho andin, vêtement de sa culture. Fort à propos un intervenant a rappelé qu'à un bien moindre niveau les transferts de population à l'intérieur d'un pays créent les mêmes types de problèmes. La classe dominante organisant toujours et partout la division des exploités. Les immigrés parqués dans les travaux les plus durs, stigmatisés étant systématiquement isolés dans leurs cultures, dans leur religions. La différence d'attitude entre générations a été soulignée, jeunes femmes et moins jeunes réagissant souvent de façon très différentes.

Plusieurs explications ont été avancées à l'engouement d'une partie des jeunes filles musulmanes au port du voile, de l'affirmation religieuse (avec des échanges entre musulman(e)s sur le contenu du Coran à ce sujet), à la tentative de se protéger ainsi des pressions des garçons, jusqu'àu simple phénomène de mode.

Sur cet aspect une militante d'origine nigérianne soulignait les différences dues aux cultures, (de son pays à l'Iran à titre d'exemple) aux appartenances de classe.La question du "hijab" a été citée pour ses différences avec la progression du port du voile. La laïcité de la République, la loi de 2004 sur le port du voile dans les lieux publics, l'organisation par les forces réactionnaires d'une agitation souvent artificielle pour détourner l'attention d'autres questions comme la pauvreté a largement retenus l'attention. Pourquoi certains laïques intransigeant ne s'offusquent pas de la présence de symboles religieux dans les écoles des "départements concordataires" d'Alsace-Lorraine soulignait une institutrice ? 

L'international est venu avec force au travers l'expérience de franco-algériens faisant la navette entre les deux pays. Montrant là aussi l'importance des facteurs socio-culturels, des pressions intégristes, des risques et des résistances : femmes – hommes réunis. L'évolution inquiétante de la situation tunisienne a été soulignée, sans qu'un début d'accord puisse se faire. La laïcité de Bourguiba et de Ben Ali étant opposée aux pressions intégristes actuelles.  Cette partie du débat a permis de rappeler l'utilisation par tous les intégrismes - religieux en particulier - mais aussi politique, FN en France, de tout ce qui divise et obscurcit la compréhension des rapports de classe.

Un algérien a rappelé la situation d'une femme de sa famille portant le voile et dont le père justifie l'attitude par les faits : " Une femme de notre famille a été assassinée parce qu'elle ne cédait pas, un mort ça suffit ". Cette intervention a permis de revenir sur la diversité des violences de classes exercées sur les plus pauvres et toujours de façon particulièrement violente sur les femmes, moitié de l'humanité.

Nous ne vivons pas dans un monde de "Bisounours" dans lequel les bonnes intentions, les progrès réels cumulés sur des périodes historiques suffiraient. Au delà des apparences et des vécus, fussent-ils individuels : choix vestimentaires, culturels, religieux, comprendre les enjeux est toujours nécessaire. Cette soirée y a aidé, dans le respect réciproque, même s'il y a encore beaucoup à faire. 

Le repas clôturant l'échange au travers d'un couscous traditionnel et de pâtisseries du Maghreb, administre une preuve de plus de l'intérêt des pratiques multiculturelles pour les gourmands et du danger du choc des cultures brandi par l'extrême droite et la droite extrême.

A Béziers, le candidat ex-député Aboud, considère comme un fait d'armes d'avoir à l'Assemblée Nationale voulu interdire la présence de drapeaux étrangers lors des mariages, en attendant durant les matchs de foot sans doute. A méditer à la veille d'un scrutin électoral suite à une invalidation.

Paul Barbazange

 

03 août 2011

FERIA de BÉZIERS

h-4-2190426-1282331299.jpg

 BODEGA du CERCLE POPULAIRE JOSEPH LAZARE


Chers Amis,

Du jeudi 11 août au lundi 15 août 2011, le Cercle Populaire Joseph Lazare tient sa traditionnelle bodega, moment de convivialité, de rencontres et d'échanges. Ce sera aussi pour ceux qui s'y rendront l'occasion de ré­fléchir ensemble à l'avenir du Pays, aux luttes sociales et politiques.

Tout cela en dégustant la sangria, les tapas et des plats aux parfums méditerra­néens... Bonne Féria 2011 à toutes et tous, à bientôt.

La Présidente du Cercle Populaire

TOUS LES SOIRS à partir de 18h 30

BODEGA JOSEPH LAZARE

2, rue Voltaire

(par la rue Victor Hugo à partir des allées Paul Riquet)

TAPAS - BAR – REPAS

  • jeudi11 août: SEICHES à la ROUILLE 

  • vendredi12 août: FIDEUADA 

  • samedi 13 août: MOULES FARCIES 

  • dimanche14 août:GASPACHO MANCHEGO 

  • lundi 15 août: PAËLLA 

menu toujours à 10 €  : plat, fromage, dessert, pain et vin

306_1.jpg

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

28 avril 2011

TAUROMACHIE : inscription au Patrimoine culturel immatéiel

corida,patrimoine culturel
FICHE COMPLETE de l'inscription au Patrimoine immatériel : " Défendre la Tauromachie, c'est défendre la Corrida, mais aussi une part de la...
et plus...